Les violences sexuelles n'ont pas d'âge

19/02/19 à 12:00 - Mise à jour à 11:32
Du Plusmagazine du 24/01/19

Longtemps taboues, minimisées voire niées, les violences sexuelles sont aujourd'hui en passe d'être reconnues comme un fléau social mais aussi comme un problème de santé publique.

En 2016, la Belgique a ratifié le Traité d'Istanbul, relatif aux violences domestiques et aux violences faites aux femmes. Sur proposition de la secrétaire d'État Zuhal Demir, trois centres de prise en charge des victimes de violences sexuelles (CPVS) ont été mis en place dans la foulée, respectivement au sein de l'hôpital Universitaire de Gand, du CHU Saint-Pierre de Bruxelles et du CHU de Liège. Ils assurent une prise en charge psychologique et médicale de la victime, tout en lui permettant, si elle le souhaite, de porter plainte auprès d'un agent de police qui se déplace jusqu'à elle.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 2 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés de Plus Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles de Plusmagazine.be.

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné