"La situation est encore favorable pour l'instant dans les maisons de repos si l'on compare avec la première vague", souligne Mme Jacobs.

En effet, le nombre d'infections possibles ou confirmées dans les maisons de repos avait atteint un pic en avril, avec une moyenne de 80 cas pour 1.000 résidents. À l'époque, 89% des centres de soins résidentiels avaient rapporté au moins une ou plusieurs infections. Depuis le 22 juin, 43% des centres d'hébergement ont rapporté des infections, ce qui veut dire que plus de la moitié des centres de soins résidentiels du pays n'ont aucun cas d'infection parmi leurs pensionnaires.

Vingt-huit foyers épidémiologiques ont été identifiés dans les maisons de repos au cours des dernières semaines. La plupart des infections se trouvent dans la Région de Bruxelles-Capitale (11 foyers), dans la province d'Anvers (6) et de Liège (5). "Le 18 août, le nombre de résidents avec un Covid-19 possible ou prouvé était de quatre pour 1.000 en Flandre, trois pour 1.000 à Bruxelles et deux pour 1.000 en Wallonie".

"Les visites doivent rester possibles dans les maisons de repos car c'est un besoin humain important. Mais il est très important de les organiser de manière sûre", souligne Mme Jacobs.

"La situation est encore favorable pour l'instant dans les maisons de repos si l'on compare avec la première vague", souligne Mme Jacobs. En effet, le nombre d'infections possibles ou confirmées dans les maisons de repos avait atteint un pic en avril, avec une moyenne de 80 cas pour 1.000 résidents. À l'époque, 89% des centres de soins résidentiels avaient rapporté au moins une ou plusieurs infections. Depuis le 22 juin, 43% des centres d'hébergement ont rapporté des infections, ce qui veut dire que plus de la moitié des centres de soins résidentiels du pays n'ont aucun cas d'infection parmi leurs pensionnaires. Vingt-huit foyers épidémiologiques ont été identifiés dans les maisons de repos au cours des dernières semaines. La plupart des infections se trouvent dans la Région de Bruxelles-Capitale (11 foyers), dans la province d'Anvers (6) et de Liège (5). "Le 18 août, le nombre de résidents avec un Covid-19 possible ou prouvé était de quatre pour 1.000 en Flandre, trois pour 1.000 à Bruxelles et deux pour 1.000 en Wallonie"."Les visites doivent rester possibles dans les maisons de repos car c'est un besoin humain important. Mais il est très important de les organiser de manière sûre", souligne Mme Jacobs.