À la question de savoir s'ils connaissent les symptômes du diabète (soif excessive, urine abondante, fatigue, amincissement, etc.), 56% répondent par l'affirmative, tandis que 37% ne peuvent en citer aucun. En ce qui concerne les types de diabète, 49,5% affirment les connaître, ce qui n'est pas le cas de 44% des répondants. Quand on interroge les Belges sur les caractéristiques ou les causes des deux types de diabète, la note moyenne baisse à 2,9 sur 10.

Le diabète se présente en effet sous la forme de différents types, dont les plus fréquents sont le diabète de type 1 (maladie auto-immune habituellement découverte chez les personnes jeunes : enfants, adolescents ou jeunes adultes) et le diabète de type 2 (qui apparaît généralement plus tard et est causé par le surpoids, l'obésité et le manque d'activité physique), en plus de nombreuses autres formes moins fréquentes comme, par exemple, le diabète de grossesse.

Une maladie aux lourdes conséquences

Parmi les autres constats, près de la moitié des répondants (48,8%) ne savent pas que les diabétiques doivent avoir un permis de conduire adapté : seuls 16,5% sont au courant.

Enfin, les Belges sont convaincus que le diabète a de lourdes répercussions : 8 sur 10 (79,6%) estiment ainsi qu'il constitue "un problème de société important", et le diabète est également considéré par 87% des Belges comme étant une maladie grave.

Ce qui est le cas, confirme le professeur Pieter Gillard, endocrinologue à l'UZ Leuven, "car la personne qui en est atteinte l'est pour le reste de sa vie et son impact sur la santé générale peut être considérable".

En Belgique, selon l'Agence intermutualiste (AIM), environ 6% de la population serait diabétique.

À la question de savoir s'ils connaissent les symptômes du diabète (soif excessive, urine abondante, fatigue, amincissement, etc.), 56% répondent par l'affirmative, tandis que 37% ne peuvent en citer aucun. En ce qui concerne les types de diabète, 49,5% affirment les connaître, ce qui n'est pas le cas de 44% des répondants. Quand on interroge les Belges sur les caractéristiques ou les causes des deux types de diabète, la note moyenne baisse à 2,9 sur 10. Le diabète se présente en effet sous la forme de différents types, dont les plus fréquents sont le diabète de type 1 (maladie auto-immune habituellement découverte chez les personnes jeunes : enfants, adolescents ou jeunes adultes) et le diabète de type 2 (qui apparaît généralement plus tard et est causé par le surpoids, l'obésité et le manque d'activité physique), en plus de nombreuses autres formes moins fréquentes comme, par exemple, le diabète de grossesse. Parmi les autres constats, près de la moitié des répondants (48,8%) ne savent pas que les diabétiques doivent avoir un permis de conduire adapté : seuls 16,5% sont au courant. Enfin, les Belges sont convaincus que le diabète a de lourdes répercussions : 8 sur 10 (79,6%) estiment ainsi qu'il constitue "un problème de société important", et le diabète est également considéré par 87% des Belges comme étant une maladie grave. Ce qui est le cas, confirme le professeur Pieter Gillard, endocrinologue à l'UZ Leuven, "car la personne qui en est atteinte l'est pour le reste de sa vie et son impact sur la santé générale peut être considérable". En Belgique, selon l'Agence intermutualiste (AIM), environ 6% de la population serait diabétique.