Le pain fait-il vraiment grossir ?

14/08/18 à 10:24 - Mise à jour à 11:01

Source: Plusmagazine

Il n'y a pas si longtemps, manger du pain au quotidien était une évidence. Aujourd'hui, notre tartine est de plus en plus attaquée par toutes sortes de gourous de l'alimentation. Nous faisons le point avec le Néerlandais Fred Brouns, professeur de nutrition.

Le pain fait-il vraiment grossir ?

© Getty Images/iStockphoto

Affirmation n°1 : L'augmentation de notre consommation de blé a conduit à une augmentation de poids corporel, ce qui conduit à davantage d'obésité et des maladies connexes comme le diabète.

Pr. Fred Brouns: "Ce n'est pas parce que les deux phénomènes se produisent que l'un est forcément la cause de l'autre. Alors il pourrait exister une corrélation entre la consommation nationale de chocolat et le nombre de lauréats au prix Nobel dans un pays donné. Mais personne n'associera pour autant le gain du prix Nobel à la consommation ou non de chocolat. Bien sûr, manger trop de tout ce qui fournit des calories entraine un excès de poids, mais il ne s'agit pas seulement du blé et des produits céréaliers tels que le pain. Le nombre de patients obèses augmente également en Asie, où ils ne consomment que rarement du blé. Dans les pays où on en consomme beaucoup depuis des siècles, comme l'Italie ou la Turquie, l'augmentation de l'obésité ne se manifeste qu'au cours des dernières décennies."

Affirmation n°2: L'amidon contenu dans le blé est différent de l'amidon présent dans d'autres produits riches en fibres. Il en résulte une augmentation indésirable de la glycémie.

"Faux. L'amidon présent dans tous nos aliments végétaux est constitué de deux chaines de glucose différentes: l'amylopectine et l'amylose. La relation entre les deux est presque la même dans les différentes sources de nourriture. Cela ne peut donc pas être un facteur décisif pour l'augmentation suggérée du taux de sucre après avoir mangé du pain. De bonnes recherches scientifiques ont montré que la consommation de pain complet permet de réduire la glycémie, comparé à la même quantité de pommes de terre ou de riz blanc."

Affirmation n°3: La gliadine contenue dans le blé agit comme un opiacé et stimule l'appétit

"Certains considèrent le blé moderne comme un opiacé. En effet, un effet analogue a celui des opiacés a été observé après que les scientifiques ont injecté certains peptides de gluten (comme les gliadines) dans le cerveau de rats. Ce qui a été négligé ici, c'est que l'intestin grêle humain ne peut pas absorber ces longues chaînes peptidiques. Par conséquent, cette substance ne peut probablement pas atteindre notre cerveau en étant intacte et avoir un tel effet, ce qui était le cas avec l'injection dans le cerveau du rat.

De plus, il n'y a aucune preuve scientifique que la gliadine du blé augmenterait l'appétit. Aucun symptôme de sevrage n'a été observé lorsque cette protéine était absente."

Traduction et adaptation: Olivia Lepropre

En savoir plus sur:

Nos partenaires