La nouvelle n'était pas passée inaperçue en 2012 : selon des expériences américaines réalisées sur des souris, de courtes périodes de jeûne rendraient la chimiothérapie plus efficace et atténueraient ses effets secondaires. Le principal auteur de l'étude, Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie à l'université de Californie du Sud, allait même jusqu'à affirmer que le jeûne rendrait les cellules saines plus résistantes et affaiblirait les cellules cancéreuses ! Mieux encore : le jeûne seul permettrait de traiter efficacement une majorité de cancers chez des animaux de laboratoire, y compris les tumeurs cancéreuses provenant de cellules humaines.
...