Pratiquer une dialyse à domicile coûte 30% moins cher qu'à l'hôpital, selon une étude de la division Health Economy de la société IMS Health.

Si en Belgique, 90% des dialyses sont réalisées en centre spécialisé, celles à domicile permettraient d'alléger le coût de traitement pour la collectivité, révèle une étude menée auprès de 130 patients dans neuf centres hospitaliers belges.

Les nouvelles technologies facilitent le transfert des traitements en hôpital vers le domicile. Outre l'avantage financier, le traitement à domicile permet au patient de garder une vie plus normale. Il réduit par ailleurs l'exposition aux agents pathogènes du milieu hospitalier.

"Ces résultats plaident pour une meilleure information du patient sur le choix qui s'offre à lui. Lorsque le recours à la dialyse devient inévitable, il convient de définir quel type de traitement est le plus adéquat", déclare le Dr Mario Schurgers, chef du service de Médecine interne à l'hôpital Sint-Jan de Bruges.

Plus d'informations: www.choixdialyse.be

Pratiquer une dialyse à domicile coûte 30% moins cher qu'à l'hôpital, selon une étude de la division Health Economy de la société IMS Health.Si en Belgique, 90% des dialyses sont réalisées en centre spécialisé, celles à domicile permettraient d'alléger le coût de traitement pour la collectivité, révèle une étude menée auprès de 130 patients dans neuf centres hospitaliers belges.Les nouvelles technologies facilitent le transfert des traitements en hôpital vers le domicile. Outre l'avantage financier, le traitement à domicile permet au patient de garder une vie plus normale. Il réduit par ailleurs l'exposition aux agents pathogènes du milieu hospitalier."Ces résultats plaident pour une meilleure information du patient sur le choix qui s'offre à lui. Lorsque le recours à la dialyse devient inévitable, il convient de définir quel type de traitement est le plus adéquat", déclare le Dr Mario Schurgers, chef du service de Médecine interne à l'hôpital Sint-Jan de Bruges.Plus d'informations: www.choixdialyse.be