Actuellement, ce sont principalement des cyanées bleues et des méduses communes qui bordent les côtes. Si les premières ont des tentacules qui provoquent une sensation de brûlure et une irritation comparables aux piqûres d'orties, les secondes sont peu urticantes.

Cynaée bleue
Méduse commune

Outre ces deux types de méduses, l'arrivée de celles dites "rayonnées" est annoncée par la commune de Knokke-Heist sur son site internet. Aussi appelées méduses boussoles, elles sont reconnaissables à leur ombrelle beige ornée de 16 bandes brunes. Tout contact avec leurs tentacules provoque rapidement une sensation de brûlure, des démangeaisons et laisse des stries sur la peau. Par ailleurs, la zone de contact peut présenter des petites vésicules et un oedème (gonflement) local mais les lésions disparaissent normalement en quelques heures.

En cas de brûlure par une méduse rayonnée, il est conseillé de plonger la partie du corps touchée dans du vinaigre pendant au moins 30 secondes. Si la douleur ou des signes d'inflammation importants persistent, il faut consulter un médecin.