"À la demande de l'Absym, le comité de l'assurance a donné son feu vert ce matin pour deux nouveaux numéros de nomenclature qui peuvent être attestés en tiers-payant par tous les médecins durant la crise liée au coronavirus", se réjouit l'Association belge des syndicats médicaux. Un honoraire adapté sans remboursement pour une téléconsultation n'était en effet pas encore prévu dans la nomenclature.

"La crise liée au coronavirus a dû résoudre ce problème de toute urgence parce que l'identification des patients COVID-19 selon toutes les directives scientifiques se fait de préférence via un triage téléphonique", souligne l'Absym.

Concrètement, les deux nouveaux codes sont 101990 et 101135 et concernent respectivement l'avis en vue du triage COVID-19 et l'avis en vue de la continuité des soins liées au COVID-19.

Cette nouvelle nomenclature entrera en vigueur rétroactivement au 14 mars.

La ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) se dit satisfaite de cette décision. "En ce moment, on en demande beaucoup à nos médecins. Ils travaillent jour et nuit pour lutter contre le Covid-19. Il est important qu'ils soient également correctement rémunérés pour cela, et nous le faisons avec ce règlement. L'Inami étudie actuellement la façon dont nous pouvons soutenir nos autres soignants, car eux aussi font des efforts exceptionnels dans la luttre contre l'épidémie."

"À la demande de l'Absym, le comité de l'assurance a donné son feu vert ce matin pour deux nouveaux numéros de nomenclature qui peuvent être attestés en tiers-payant par tous les médecins durant la crise liée au coronavirus", se réjouit l'Association belge des syndicats médicaux. Un honoraire adapté sans remboursement pour une téléconsultation n'était en effet pas encore prévu dans la nomenclature. "La crise liée au coronavirus a dû résoudre ce problème de toute urgence parce que l'identification des patients COVID-19 selon toutes les directives scientifiques se fait de préférence via un triage téléphonique", souligne l'Absym. Concrètement, les deux nouveaux codes sont 101990 et 101135 et concernent respectivement l'avis en vue du triage COVID-19 et l'avis en vue de la continuité des soins liées au COVID-19. Cette nouvelle nomenclature entrera en vigueur rétroactivement au 14 mars. La ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) se dit satisfaite de cette décision. "En ce moment, on en demande beaucoup à nos médecins. Ils travaillent jour et nuit pour lutter contre le Covid-19. Il est important qu'ils soient également correctement rémunérés pour cela, et nous le faisons avec ce règlement. L'Inami étudie actuellement la façon dont nous pouvons soutenir nos autres soignants, car eux aussi font des efforts exceptionnels dans la luttre contre l'épidémie."