Pour mener à bien cette étude, les données de 1.291 Américains et Néerlandais ont été analysées et comparées, afin de déterminer si une carence en vitamine D pouvait être associée à un risque accru de démence ou d'autres types de déclin cognitif.

Les résultats ont montré une différence significative en termes de détérioration visuelle entre les participants avec des lacunes modérées à sévères en vitamine D, et ceux avec un taux de vitamine D normal. Les scientifiques préconisent des études supplémentaires sur les effets de la vitamine D, en visant également d'autres sous-catégories de déclin mental ou cognitif.

Référence : "Vitamin D and Memory Decline: Two Population-Based Prospective Studies"