Entre 400 et 600.000 personnes souffrent de pneumopathie chronique en Belgique

21/11/18 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Belga

Entre 400 et 600.000 personnes, non dépistées pour certaines, souffrent de broncho pneumopathie chronique obstructive (BPCO) en Belgique. Dans 90 à 95% des cas, le tabac est en cause, a indiqué mercredi Thierry Webert, chef du service pneumologie au CHR de la Citadelle de Liège, à l'occasion du premier challenge national Vélo de la revalidation pulmonaire.

Entre 400 et 600.000 personnes souffrent de pneumopathie chronique en Belgique

© Getty Images/iStockphoto

Une douzaine de centres de revalidation respiratoire en Belgique participent à ce challenge qui consiste à rassembler patients et soignants qui, durant quatre heures, vont se relayer pour pédaler sur un vélo fixe. L'objectif, à travers cette action, est de faire connaître la BPCO auprès du grand public.

"C'est un ensemble de maladies allant de la bronchite chronique à l'emphysème qui se caractérise par la destruction des poumons par la fumée du tabac", précise le docteur Webert. "Prenons l'exemple d'une personne d'une quarantaine d'années qui fume depuis une quinzaine d'années, qui tousse, qui crache et qui est vite essoufflée. Ce n'est pas normal et elle doit se faire dépister".

Entre 400 et 600.000 personnes souffrent de pneumopathie chronique en Belgique

© BELGA

L'arrêt du tabac, des médicaments qui dilatent les bronches et une rééducation respiratoire sont préconisés en cas de dépistage positif. "Dans notre centre de revalidation, le patient est pris en charge par une équipe pluridisciplinaire. L'objectif final est d'accroître la tolérance à l'effort et d'améliorer la qualité de vie", souligne Mylène Maigray, kinésithérapeute en chef au CHR de la Citadelle. Une centaine de patients y sont pris en charge par an.

Selon le docteur Webert, la BPCO pourrait devenir d'ici 2020 la troisième cause de mortalité dans le monde.

Nos partenaires