Pr Dominique Tennstedt, dermatologue, Cliniques universitaires Saint-Luc, à Bruxelles

Cela dépend du laps de temps entre le moment où on retire les fils de l'intervention et l'exposition au soleil. On estime qu'il faut laisser passer au moins 3 ou 4 mois avant de pouvoir s'exposer normalement. Plus la cicatrice est récente, plus la protection doit être importante : pansement, vêtement... A partir du 2e mois, on peut se mettre au soleil à condition d'utiliser une crème " écran total " (avec un indice de protection d'au moins 50), à renouveler toutes les deux heures, même si on ne se baigne pas : la transpiration, si on fait du sport, par exemple, suffit à diminuer l'efficacité de la crème. On choisira de préférence une crème résistante à l'eau.

Après 3 ou 4 mois, le soleil n'est plus une contre-indication totale. Avec un bémol : le type de peau. Plus on a le teint clair, plus on fera attention.

Ne pas oublier non plus que les hormones favorisent la pigmentation : à savoir si on prend la pilule. Le risque est seulement esthétique, la cicatrice n'en sera pas moins bonne. L'hyperpigmentation peut durer plusieurs mois. Enfin, on sera particulièrement vigilant sur des zones découvertes comme le visage, le décolleté.

Pr Dominique Tennstedt, dermatologue, Cliniques universitaires Saint-Luc, à BruxellesCela dépend du laps de temps entre le moment où on retire les fils de l'intervention et l'exposition au soleil. On estime qu'il faut laisser passer au moins 3 ou 4 mois avant de pouvoir s'exposer normalement. Plus la cicatrice est récente, plus la protection doit être importante : pansement, vêtement... A partir du 2e mois, on peut se mettre au soleil à condition d'utiliser une crème " écran total " (avec un indice de protection d'au moins 50), à renouveler toutes les deux heures, même si on ne se baigne pas : la transpiration, si on fait du sport, par exemple, suffit à diminuer l'efficacité de la crème. On choisira de préférence une crème résistante à l'eau. Après 3 ou 4 mois, le soleil n'est plus une contre-indication totale. Avec un bémol : le type de peau. Plus on a le teint clair, plus on fera attention. Ne pas oublier non plus que les hormones favorisent la pigmentation : à savoir si on prend la pilule. Le risque est seulement esthétique, la cicatrice n'en sera pas moins bonne. L'hyperpigmentation peut durer plusieurs mois. Enfin, on sera particulièrement vigilant sur des zones découvertes comme le visage, le décolleté.