Dix minutes d'exercice par jour permettraient d'améliorer la mémoire

25/09/18 à 11:15 - Mise à jour à 11:15

Source: The Guardian

Des chercheurs ont montré que la capacité du cerveau à stocker des informations s'améliorait après quelques minutes d'exercice.

Dix minutes d'exercice par jour permettraient d'améliorer la mémoire

© Getty Images/iStockphoto

Qu'il s'agisse d'une activité légère ou d'une séance de sport mouvementée, une dizaine de minutes suffirait à stimuler les connectivités du cerveau et ainsi l'aider à faire la distinction entre plusieurs souvenirs similaires. C'est en tout cas ce que suggère une nouvelle étude en la matière, explique The Guardian.

Des chercheurs de l'université de Californie ont fait cette découverte alors qu'ils étudiaient l'activité cérébrale. Selon eux, les connectivités entre les différentes parties du cerveau responsables de la mémoire et du stockage des souvenirs augmentent après une courte période d'exercice - comme le yoga, le tai-chi ou la marche lente.

Les chercheurs ont demandé à 36 volontaires d'une vingtaine d'années de réaliser une séance d'exercices de 10 minutes. Ils leur ont ensuite donné un test de mémoire à compléter. Plus tard, les chercheurs ont demandé aux mêmes personnes de faire un test de mémoire, sans entraînement physique préalable.

Meilleure communication du cerveau

"Le test de mémoire était vraiment compliqué", explique Michael Yassa, un neuroscientifique responsable de la recherche. Dans un premier temps, les chercheurs ont montré aux participants des images d'objets utilisés au quotidien - un brocoli ou un panier de pique-nique par exemple. Ils ont ensuite testé leur capacité à se souvenir du bon objet dans les moindres détails. "Nous avons utilisé des images d'objets très similaires pour voir s'ils parviendraient à repérer le bon panier parmi d'autres ".

Chez ceux qui avaient fait de l'exercice juste avant de passer le test, les chercheurs ont découvert une meilleure communication entre l'hippocampe - région du cerveau importante pour le stockage de la mémoire, et les régions cérébrales corticales impliquées dans la mémoire vive des souvenirs. En résumé, les participants qui avaient fait du sport étaient mieux à même de distinguer les différents souvenirs.

Michelle Voss, une neuroscientifique de l'Université de l'Iowa, a décrit les résultats comme "intrigants". "Les régions du cerveau impliquées ici sont également les régions qui sont supposées jouer un grand rôle dans la détérioration de la mémoire avec le vieillissement. [...] Ce serait vraiment excitant de voir ce type d'expérience chez les personnes âgées", a-t-elle déclaré.

Nos partenaires