Contrairement à ce qu'on croyait, les mères ne seraient donc pas seules responsables de certains risques encourus par leur bébé à la naissance. C'est ce que révèle une étude américaine menée par des chercheurs de l'Université de Stanford qui ont étudié les dossiers médicaux de toutes les naissances enregistrées aux Etats-Unis entre 2007 et 2016, ce qui représente plus de 40 millions de bébés.
...