Comment clarifier le rôle des centrales d'urgences 112

23/10/18 à 10:29 - Mise à jour à 10:33

Source: Belga

Quel numéro appeler en cas d'urgence? Il règne aujourd'hui encore trop souvent une certaine confusion dans l'esprit du public. C'est pourquoi le SPF Intérieur organise le 10 décembre prochain une première démarche de participation citoyenne. L'occasion de faire le point sur le rôle des centrales d'urgences 112.

Comment clarifier le rôle des centrales d'urgences 112

© BELGA

Quand peut-on appeler le 112? Qu'est-ce qui est réellement urgent et nécessite dès lors l'intervention des pompiers ou d'une ambulance? Quelles sont les autres solutions possibles? Voilà un aperçu des questions qui seront abordées lors de ce premier moment de participation citoyenne, auquel collaboreront également des services de secours, des organisations publiques et des opérateurs des centrales d'urgence.

"Plus du quart des appels passés au 112 ne sont pas de véritables appels urgents et cela entraîne un temps d'attente supplémentaire pour les personnes qui ont véritablement besoin de l'aide urgente des pompiers ou d'une ambulance", indique le directeur du 112, Erwin Hertens. "L'objectif ultime de ce projet est d'inciter les citoyens à faire eux-mêmes le tri entre les situations qui nécessitent un appel au 112 et celles pour lesquelles une autre solution est possible", poursuit-il .

En amont de la participation citoyenne, un brainstorming en ligne sera organisé durant le mois de novembre. Celui-ci devra permettre d'identifier les raisons pour lesquelles les citoyens souhaitent pouvoir appeler directement le 112. Les résultats de ce brainstorming seront combinés aux résultats d'un autre brainstorming en ligne auquel les opérateurs des centrales d'urgences ont participé.

La journée du 10 décembre réunira toutes les parties prenantes. "Ensemble, elles chercheront une définition commune, des règles pratiques ou tout autre produit final permettant aux citoyens de comprendre clairement pour quelles raisons ils peuvent appeler le 112 pour avoir l'aide des pompiers et/ou des ambulances et les cas dans lesquels ils ne le peuvent pas", détaille le SPF Intérieur dans un communiqué publié mardi.

Les résultats finaux serviront ensuite de base à des campagnes d'information.

En savoir plus sur:

Nos partenaires