En dépit d'un nombre croissant de personnes qui s'en plaignent, le brouillard cérébral n'est pas encore un sujet de recherche scientifi que. Ce n'est pas une pathologie à proprement parler mais un terme générique pour désigner une situation "brumeuse" dans la tête : diffi cultés à traiter et à mémoriser de nouvelles informations, problèmes de concentration, sensation de ne pouvoir penser clairement, fatigue, manque d'imagination, tendance à se sentir désorienté. Les causes sont multiples. Il peut s'agir de troubles hormonaux pendant une grossesse ou au moment de la ménopause, mais aussi d'un symptôme d'une "surdose" de stress ou des signes avant-coureurs d'un burn out. Et ce ne sont là que quelques exemples.

1 Les troubles hormonaux

Le brouillard cérébral est l'un des symptômes parmi les plus pénibles de la ménopause. Selon une étude publiée en 2012 dans le magazine Menopause de la North American Menopause Society, les changements cognitifs qui se produisent dans le cerveau à cette période pourraient l'expliquer. L'étude souligne également que les plaintes vont très souvent de pair avec le manque de sommeil, autre symptôme de la ménopause. Le bouleversement hormonal consécutif à la grossesse provoque lui aussi d'importants changements dans le cerveau qui seraient eux-mêmes à l'origine des diffi cultés de concentration et de troubles de la mémoire.

La solution

S'il est avéré que la ménopause provoque chez vous un brouillard cérébral, l'hormonothérapie constitue un traitement effi - cace. Faites-vous systématiquement conseiller par un spécialiste de la ménopause, de préférence un médecin. Certaines femmes réagissent très bien aux hormones bio-identiques.

2 Les troubles du sommeil

Lorsque les troubles du sommeil sont récurrents, mieux vaut commencer par solutionner ce problème avant de chercher ailleurs la cause d'un brouillard cérébral. Accessoirement, les somnifères ne sont pas une bonne solution, car ils peuvent également altérer les fonctions cognitives.

La solution

Modifiez vos habitudes. Adoptez des horaires fixes de coucher et de lever. Dormez dans une pièce sombre. Deux heures avant de vous mettre au lit, éteignez tous les écrans bleus. Offrez-vous également quelques instants de pure détente : lecture, méditation, promenade. Vous pourriez également boire une tisane à la valériane dont on connaît les eff ets relaxants. Si, malgré tout cela, vous ne notez aucune amélioration, il vous reste la possibilité de vous adresser à une clinique du sommeil.

3 L'alcool...

Avec l'âge, le foie éprouve de plus en plus de diffi cultés à traiter l'alcool. Si vous êtes déjà "pompette" après deux verres, les lendemains de veille risquent d'être de plus en plus longs et douloureux : une soirée trop arrosée pourrait occasionner un brouillard cérébral de plusieurs jours. Étonnamment, un verre d'alcool peut dissiper - momentanément - le brouillard. Inutile de dire que c'est la pire chose à faire

La solution

On a découvert récemment que le cerveau des personnes qui boivent beaucoup d'alcool tire de l'énergie de l'acide acétique, un produit de dégradation de l'alcool. C'est pourquoi certains sites Internet recommandent de boire un verre d'eau allongé de quelques gouttes de vinaigre (de pomme). La meilleure solution est évidemment de réduire drastiquement sa consommation.

4 Trop peu de glucides

Les glucides sont le seul carburant du cerveau. Lorsqu'il y a carence en glucides (sucres et amidons), l'organisme est obligé de se nourrir d'un autre carburant - les cétones - tiré des graisses. Cela n'altère en rien le bon fonctionnement du cerveau. Cependant, chez certains sujets, le passage d'un carburant à l'autre connaît des ratés, provoquant un brouillard cérébral.

La solution

Vous pouvez très rapidement savoir si la cause du brouillard cérébral est un manque de glucides : mangez un sandwich ou une banane. Si le brouillard se dissipe, c'est bien que la cause réside dans votre régime alimentaire.

5 La déshydratation

Une hydratation insuffi sante peut "assécher" le cerveau, ce qui provoque maux de tête mais aussi confusion et brouillard cérébral.

La solution

Simple comme bonjour : buvez au moins quatre grands verres d'eau par jour.

6 Carence en vitamine B12

La carence en vitamine B12 est la principale cause de brouillard cérébral. Végétariens et végétaliens peuvent en souff rir car on ne trouve de vitamine B12 que dans des aliments d'origine animale. Certains médicaments inhibent l'absorption de la vitamine, les antiacides et la metformine notamment. L'excès d'alcool est régulièrement à l'origine d'une carence en vitamine B12.

La solution

Un simple test sanguin permet de constater une éventuelle carence. Si elle est avérée, un seul remède : des suppléments de vitamine B12.

7 L'électrosmog

Bien que ce ne soit pas (encore) scientifi quement démontré, certains spécialistes soupçonnent les ondes électromagnétiques - celles émises par le WiFi ou la 4G/5G par exemple - d'être responsables de problèmes de concentration. Il existe sur le marché des dispositifs et des gemmes (pierres semi-précieuses) qui "attraperaient" ces ondes. Leur effi cacité reste à prouver...

La solution

Il est devenu diffi cile d'échapper aux ondes électromagnétiques. La nuit, par mesure de prudence, déposez votre téléphone à quelques mètres du lit et mettez-le en mode hors ligne.

8 La chimiothérapie

La chimiothérapie peut avoir des conséquences à long terme. Le "chimio cerveau" est une forme tenace et lourde de brouillard cérébral. Le cortex préfrontal étant touché, les conséquences sur la mémoire de travail visuo-spatiale sont loin d'être anodines.

La solution

Les recherches sur le "chimio cerveau" sont nombreuses mais infructueuses : à ce jour, aucun traitement n'a pu être mis au point. On a cependant constaté que les symptômes pouvaient être exacerbés par le stress et par toutes les autres causes de brouillard cérébral évoquées dans cet article.

9 Le traumatisme crânien

Un violent choc à la tête peut, des mois ou des années plus tard, provoquer des problèmes cognitifs et, donc, un brouillard cérébral.

La solution

Un seul conseil après un traumatisme crânien : prendre un maximum de repos. Si des plaintes sérieuses persistent sur le long terme, des séances de revalidation procurent un certain soulagement.

10 L'intolérance au gluten

De nombreuses personnes refusent de manger du gluten sous prétexte qu'il serait mauvais pour la santé. C'est évidemment faux. Néanmoins, celles qui souff rent de la maladie coeliaque doivent totalement le bannir. À défaut, les conséquences sont graves : troubles intestinaux, dépression, sous-alimentation et, éventuellement, brouillard cérébral. Cela pourrait être dû aux dégâts que le gluten provoque sur leurs tissus nerveux.

La solution

Pour les personnes atteintes de la maladie coeliaque, les symptômes disparaîtront progressivement une fois adopté un régime sans gluten. S'il n'y a pas d'autre explication au brouillard cérébral et qu'aucun traitement ne fonctionne, il serait utile de tester votre intolérance au gluten. D'autant plus si vous souff rez de troubles intestinaux et que vous perdez du poids.

11 La sclérose en plaques

Cette maladie aff ecte le système nerveux central et provoque des changements dans la manière dont le cerveau communique avec l'organisme. La moitié des patients souff rent donc de brouillard cérébral.

La solution

Selon Sylvia Klineova, spécialiste qui travaille au Corinne Goldsmith Dickinson Center for Multiple Sclerosis du Mount Sinai Hospital de New York, des jeux de mémoire ou l'assistance à des conférences aident à retrouver un peu de lucidité. Autrement dit, on conseille aux patients de faire travailler leur cerveau.

12 Le stress

Le stress chronique fait monter la tension artérielle, aff ecte le système immunitaire et peut mener à une dépression voire à l'épuisement mental. Lorsque le cerveau est épuisé, il devient diffi - cile de penser, de raisonner et de se concentrer.

La solution

Il y a plusieurs façons de combattre le stress et chacun choisira sa méthode : promenade quotidienne dans la nature, méditation, yoga ou encore mindfulness. Réduire le stress permet à coup sûr de se sentir "mieux dans sa tête".

13 Aucune cause objective

S'il n'y a aucune cause objective à votre brouillard cérébral, il existe plusieurs suppléments capables de vous aider à retrouver quelque peu vos esprits.

La solution

Le Ginkgo biloba aiderait à améliorer les fonctions cognitives. De nombreuses études lui ont été consacrées, avec des résultats assez contrastés. Il semblerait tout de même que ce remède à base de plantes assure une meilleure circulation du sang à travers les vaisseaux et que le cerveau serait donc mieux irrigué. La psychiatre américaine Emily Deans est convaincue de l'utilité d'un supplément de magnésium, étant donné que ce minéral réduit le stress et améliore la qualité du sommeil.

En dépit d'un nombre croissant de personnes qui s'en plaignent, le brouillard cérébral n'est pas encore un sujet de recherche scientifi que. Ce n'est pas une pathologie à proprement parler mais un terme générique pour désigner une situation "brumeuse" dans la tête : diffi cultés à traiter et à mémoriser de nouvelles informations, problèmes de concentration, sensation de ne pouvoir penser clairement, fatigue, manque d'imagination, tendance à se sentir désorienté. Les causes sont multiples. Il peut s'agir de troubles hormonaux pendant une grossesse ou au moment de la ménopause, mais aussi d'un symptôme d'une "surdose" de stress ou des signes avant-coureurs d'un burn out. Et ce ne sont là que quelques exemples. Le brouillard cérébral est l'un des symptômes parmi les plus pénibles de la ménopause. Selon une étude publiée en 2012 dans le magazine Menopause de la North American Menopause Society, les changements cognitifs qui se produisent dans le cerveau à cette période pourraient l'expliquer. L'étude souligne également que les plaintes vont très souvent de pair avec le manque de sommeil, autre symptôme de la ménopause. Le bouleversement hormonal consécutif à la grossesse provoque lui aussi d'importants changements dans le cerveau qui seraient eux-mêmes à l'origine des diffi cultés de concentration et de troubles de la mémoire. La solutionS'il est avéré que la ménopause provoque chez vous un brouillard cérébral, l'hormonothérapie constitue un traitement effi - cace. Faites-vous systématiquement conseiller par un spécialiste de la ménopause, de préférence un médecin. Certaines femmes réagissent très bien aux hormones bio-identiques. Lorsque les troubles du sommeil sont récurrents, mieux vaut commencer par solutionner ce problème avant de chercher ailleurs la cause d'un brouillard cérébral. Accessoirement, les somnifères ne sont pas une bonne solution, car ils peuvent également altérer les fonctions cognitives. La solutionModifiez vos habitudes. Adoptez des horaires fixes de coucher et de lever. Dormez dans une pièce sombre. Deux heures avant de vous mettre au lit, éteignez tous les écrans bleus. Offrez-vous également quelques instants de pure détente : lecture, méditation, promenade. Vous pourriez également boire une tisane à la valériane dont on connaît les eff ets relaxants. Si, malgré tout cela, vous ne notez aucune amélioration, il vous reste la possibilité de vous adresser à une clinique du sommeil. Avec l'âge, le foie éprouve de plus en plus de diffi cultés à traiter l'alcool. Si vous êtes déjà "pompette" après deux verres, les lendemains de veille risquent d'être de plus en plus longs et douloureux : une soirée trop arrosée pourrait occasionner un brouillard cérébral de plusieurs jours. Étonnamment, un verre d'alcool peut dissiper - momentanément - le brouillard. Inutile de dire que c'est la pire chose à faire La solutionOn a découvert récemment que le cerveau des personnes qui boivent beaucoup d'alcool tire de l'énergie de l'acide acétique, un produit de dégradation de l'alcool. C'est pourquoi certains sites Internet recommandent de boire un verre d'eau allongé de quelques gouttes de vinaigre (de pomme). La meilleure solution est évidemment de réduire drastiquement sa consommation.Les glucides sont le seul carburant du cerveau. Lorsqu'il y a carence en glucides (sucres et amidons), l'organisme est obligé de se nourrir d'un autre carburant - les cétones - tiré des graisses. Cela n'altère en rien le bon fonctionnement du cerveau. Cependant, chez certains sujets, le passage d'un carburant à l'autre connaît des ratés, provoquant un brouillard cérébral. La solutionVous pouvez très rapidement savoir si la cause du brouillard cérébral est un manque de glucides : mangez un sandwich ou une banane. Si le brouillard se dissipe, c'est bien que la cause réside dans votre régime alimentaire. Une hydratation insuffi sante peut "assécher" le cerveau, ce qui provoque maux de tête mais aussi confusion et brouillard cérébral.La solutionSimple comme bonjour : buvez au moins quatre grands verres d'eau par jour. La carence en vitamine B12 est la principale cause de brouillard cérébral. Végétariens et végétaliens peuvent en souff rir car on ne trouve de vitamine B12 que dans des aliments d'origine animale. Certains médicaments inhibent l'absorption de la vitamine, les antiacides et la metformine notamment. L'excès d'alcool est régulièrement à l'origine d'une carence en vitamine B12.La solutionUn simple test sanguin permet de constater une éventuelle carence. Si elle est avérée, un seul remède : des suppléments de vitamine B12. Bien que ce ne soit pas (encore) scientifi quement démontré, certains spécialistes soupçonnent les ondes électromagnétiques - celles émises par le WiFi ou la 4G/5G par exemple - d'être responsables de problèmes de concentration. Il existe sur le marché des dispositifs et des gemmes (pierres semi-précieuses) qui "attraperaient" ces ondes. Leur effi cacité reste à prouver...La solutionIl est devenu diffi cile d'échapper aux ondes électromagnétiques. La nuit, par mesure de prudence, déposez votre téléphone à quelques mètres du lit et mettez-le en mode hors ligne. La chimiothérapie peut avoir des conséquences à long terme. Le "chimio cerveau" est une forme tenace et lourde de brouillard cérébral. Le cortex préfrontal étant touché, les conséquences sur la mémoire de travail visuo-spatiale sont loin d'être anodines. La solutionLes recherches sur le "chimio cerveau" sont nombreuses mais infructueuses : à ce jour, aucun traitement n'a pu être mis au point. On a cependant constaté que les symptômes pouvaient être exacerbés par le stress et par toutes les autres causes de brouillard cérébral évoquées dans cet article. Un violent choc à la tête peut, des mois ou des années plus tard, provoquer des problèmes cognitifs et, donc, un brouillard cérébral. La solution Un seul conseil après un traumatisme crânien : prendre un maximum de repos. Si des plaintes sérieuses persistent sur le long terme, des séances de revalidation procurent un certain soulagement. De nombreuses personnes refusent de manger du gluten sous prétexte qu'il serait mauvais pour la santé. C'est évidemment faux. Néanmoins, celles qui souff rent de la maladie coeliaque doivent totalement le bannir. À défaut, les conséquences sont graves : troubles intestinaux, dépression, sous-alimentation et, éventuellement, brouillard cérébral. Cela pourrait être dû aux dégâts que le gluten provoque sur leurs tissus nerveux.La solutionPour les personnes atteintes de la maladie coeliaque, les symptômes disparaîtront progressivement une fois adopté un régime sans gluten. S'il n'y a pas d'autre explication au brouillard cérébral et qu'aucun traitement ne fonctionne, il serait utile de tester votre intolérance au gluten. D'autant plus si vous souff rez de troubles intestinaux et que vous perdez du poids. Cette maladie aff ecte le système nerveux central et provoque des changements dans la manière dont le cerveau communique avec l'organisme. La moitié des patients souff rent donc de brouillard cérébral. La solutionSelon Sylvia Klineova, spécialiste qui travaille au Corinne Goldsmith Dickinson Center for Multiple Sclerosis du Mount Sinai Hospital de New York, des jeux de mémoire ou l'assistance à des conférences aident à retrouver un peu de lucidité. Autrement dit, on conseille aux patients de faire travailler leur cerveau. Le stress chronique fait monter la tension artérielle, aff ecte le système immunitaire et peut mener à une dépression voire à l'épuisement mental. Lorsque le cerveau est épuisé, il devient diffi - cile de penser, de raisonner et de se concentrer.La solutionIl y a plusieurs façons de combattre le stress et chacun choisira sa méthode : promenade quotidienne dans la nature, méditation, yoga ou encore mindfulness. Réduire le stress permet à coup sûr de se sentir "mieux dans sa tête". S'il n'y a aucune cause objective à votre brouillard cérébral, il existe plusieurs suppléments capables de vous aider à retrouver quelque peu vos esprits. La solutionLe Ginkgo biloba aiderait à améliorer les fonctions cognitives. De nombreuses études lui ont été consacrées, avec des résultats assez contrastés. Il semblerait tout de même que ce remède à base de plantes assure une meilleure circulation du sang à travers les vaisseaux et que le cerveau serait donc mieux irrigué. La psychiatre américaine Emily Deans est convaincue de l'utilité d'un supplément de magnésium, étant donné que ce minéral réduit le stress et améliore la qualité du sommeil.