Comprimés écrasés à tort ou associations de médicaments hasardeuses... L'automédication s'accompagne de son lot d'erreurs et d'idées préconçues. D'autant que les avancées scientifiques entraînent bien souvent de nouvelles recommandations. C'est notamment le cas pour la prise d'antibiotiques. Annelies Vanderlinden, pharmacienne, nous aide à y voir plus clair.
...

Comprimés écrasés à tort ou associations de médicaments hasardeuses... L'automédication s'accompagne de son lot d'erreurs et d'idées préconçues. D'autant que les avancées scientifiques entraînent bien souvent de nouvelles recommandations. C'est notamment le cas pour la prise d'antibiotiques. Annelies Vanderlinden, pharmacienne, nous aide à y voir plus clair. Pour un comprimé classique, comptez environ une demi-heure avant que la substance active soit absorbée au niveau de l'intestin grêle, répond Annelies Vanderlinden. Un sirop ou des fast caps fonctionneront au plus tard en un quart d'heure. Ce détail est crucial dans le cas des antidouleurs. Les comprimés fondants et effervescents agissent le plus rapidement. Dans ce type de médicament, l'analgésique est déjà désintégré, ce qui fait donc gagner du temps. Mais ils ne conviennent pas à tout le monde. Il faut savoir qu'ils sont très salés, ce qui peut augmenter la tension artérielle. Gare à l'overdose de sel chez les personnes qui prennent plusieurs comprimés effervescents par jour.D'une manière générale, l'eau est ce qu'il y a de mieux. Certaines boissons sont à éviter absolument, comme le jus de pamplemousse et l'alcool, qui réduisent l'absorption des principes actifs et risquent d'aggraver certains effets secondaires potentiels. Autre mauvaise idée: avaler un médicament avec un soda. Malgré leur teneur en sucre, ce type de boissons est très acide et risque d'annihiler les effets du médicament. Dans de très rares cas, comme le posaconazole (un médicament contre les infections fongiques), par exemple, le médicament sera mieux absorbé si on l'associe à un verre de cola ou de soda. Les compléments de fer peuvent se prendre avec un verre de jus de fruit frais, la vitamine C améliorant l'absorption du fer. Les antibiotiques contre les infections urinaires ou de la vessie, eux, fonctionnent mieux lorsqu'ils sont pris avec une boisson lactée.Oui. Il ressort d'une étude menée par la KULeuven qu'un cachet de paracétamol associé à de l'eau gazeuse est déjà absorbé au bout de 10 minutes, contre environ 30 minutes avec un verre d'eau de source ou du robinet. Le gaz carbonique contenu dans l'eau pétillante aide l'antidouleur à se décomposer beaucoup plus vite. Le gaz imite en fait l'action d'un comprimé effervescent, ce qui permet à la substance active d'être absorbée plus rapidement par l'intestin grêle. Mais on ignore si c'est également valable pour d'autres classes de médicaments.Écraser un médicament peut sembler anodin, mais cela risque de modifier son bon fonctionnement et de provoquer des effets secondaires indésirables. Parfois on peut le faire sans risque, parfois non: mieux vaut demander conseil en pharmacie. Ce qu'on ne peut jamais écraser, avec certitude, ce sont les médicaments à libération retardée ou gastro-résistants marqués CE, parce qu'ils sont conçus pour se dissoudre après un passage dans le milieu acide de l'estomac. Idem en ce qui concerne les médicaments pour lesquels la différence est ténue entre dose toxique et dose active (ex. la digoxine prescrite en cas d'insuffisance cardiaque). Les médicaments pourvus d'une rainure sont faits pour être coupés en deux si on le souhaite. La substance active est répartie de manière égale des deux côtés. Attention: utilisez un coupe-médicament spécial et non un couteau! Dans un cachet mal coupé, la dose peut varier, ce qui n'est pas sans conséquences pour votre traitement.Si vous devez prendre plusieurs médicaments chaque jour, mieux vaut demander à votre pharmacien un calendrier de médication pour y voir plus clair. Les compléments alimentaires ou à base de plantes et l'homéopathie doivent idéalement y figurer aussi. De nombreuses substances en vente libre, comme le millepertuis, peuvent fortement interagir avec un médicament.À côté de cela, il existe toutes sortes d'associations, de mélanges à éviter. Par exemple les anti-inflammatoires et certains antidépresseurs ou anticoagulants peuvent avoir des effets toxiques sur l'estomac. Certains inhibiteurs de cholestérol associés à un antifongique risquent de provoquer des douleurs musculaires. Les gouttes oculaires prescrites en cas de glaucome contiennent une substance qui réduit l'efficacité de certains médicaments contre l'asthme et peuvent même déclencher des crises. Les suppléments de calcium et de magnésium sont absorbés par le même récepteur. Il est donc préférable de les prendre à cinq ou six heures d'intervalle. Même chose en ce qui concerne les produits laitiers et les compléments alimentaires à base de magnésium." L'alimentation peut influencer l'absorption des médicaments. Pris avant un repas, ils agiront plus vite, car le bol alimentaire ralentit la vidange gastrique. Mais comme beaucoup de médicaments, notamment les anti-inflammatoires, peuvent provoquer des problèmes gastro-intestinaux, on conseille en général de les prendre pendant le repas. Certains médicaments contre le diabète doivent être pris en mangeant pour combler le pic de glycémie. Vous les avez oubliés? Surtout, ne les prenez pas en dehors des repas, car cela peut entraîner une hypoglycémie. Certains médicaments perdent toute leur efficacité quand on les prend en mangeant et doivent donc être consommés à jeun, comme les antiacides ou les médicaments pour la thyroïde. Les somnifères doivent être pris une demi-heure avant le coucher. Cela aussi le cas des médicaments anticholestérol. La synthèse du cholestérol ayant lieu la nuit, mieux vaut les prendre le soir. C'est vrai aussi pour les suppléments de calcium, puisque la dégradation des os est plus importante la nuit. En revanche, on évitera de prendre un diurétique tard le soir si on ne veut pas se lever trop souvent la nuit ! Les compléments alimentaires, comme les multi-vitamines, se prennent de préférence le matin. C'est ce qu'on recommandait avant parce que les gens avaient tendance à stopper la prise dès que leurs symptômes disparaissaient, ce qui favorisait l'antibiorésistance. Aujourd'hui, tout dépend du type d'infection et du type d'antibiotique prescrit. Vous devez le prendre pendant la durée recommandée par votre médecin, ce qui ne correspond pas forcément à une boîte complète. Surtout ne le prenez pas plus tard, de votre propre chef, en automédication: la boîte sera très entamée et, qui plus est, vous ne savez pas du tout s'il s'agit de la même infection. Quand on prend des antibiotiques, il faut veiller à bien répartir les prises. Vous devez en prendre trois fois par jour? Espacez les prises de huit heures plutôt que de les prendre aux repas. Si vous laissez passer trop de temps entre deux prises, par exemple entre le repas du soir et le petit déjeuner, le risque de résistance augmente.