Les personnes qui se remettent d'une blessure ou d'une intervention chirurgicale se voient généralement proposer des exercices principalement physiques. L'aspect psychologique du rétablissement est souvent négligé. Mais en visualisant activement divers exercices et mouvements depuis votre fauteuil, vous aidez également vos muscles et votre rééducation.

Si le soleil est apprécié durant la journée, la chaleur n'est pas vraiment propice à une bonne nuit de sommeil. Nos conseils pour bien dormir par temps chaud.

Se sentir déprimée et irritable sans savoir pourquoi ? Beaucoup de femmes sont sujettes aux baisses d'humeur au moment de la ménopause, mais ne font pas immédiatement le lien avec cette phase de la vie. La cause, cependant, réside dans les follicules.

Prendre une photo, c'est immortaliser le moment présent et créer un souvenir. Mais le fait de regarder le monde à travers l'objectif permet aussi de changer le regard sur soi et sur les autres.

S'il faut une certaine dose de chance pour hériter de bons gènes et bénéficier d'un parcours de vie pas trop chaotique, les scientifiques sont de plus en plus nombreux à pointer l'importance du mode de vie de ceux qui atteignent un âge respectable en bonne santé.

De nombreuses personnes allergiques au pollen ont tendance à éviter le contact avec la nature pendant la saison pollinique, mais selon une étude de la KU Leuven, cela n'est pas entièrement justifié. Les personnes allergiques au pollen de bouleau présentent en effet moins de symptômes après une exposition à certains environnements naturels, tels que les prairies et les forêts.

Jamais la poterie n'a été aussi en vogue. Les listes d'attente des ateliers de céramistes ne cessent de s'allonger. Rien de tel que pétrir de l'argile pour se détendre.

Notre bien-être mental et notre fonctionnement cognitif sont tous deux influencés par différents facteurs. L'environnement dans lequel nous vivons joue certainement aussi un rôle. Mais comment cela fonctionne-t-il exactement et quels sont les environnements bénéfiques pour notre paix intérieure?

Votre mâchoire vous fait mal, craque ou une douleur irradie autour d'une dent? Ce type de problème peut surgir sans crier gare. Et le port du masque buccal n'est pas toujours anodin...

Un parc ou un bois à proximité de son lieu de vie est un bienfait pour le bien-être physique et mental. Mais les plantes d'intérieur et les arbres du jardin sont également un grand plus pour la santé.

Nos longues balades dans la nature pendant le confinement ont généré beaucoup de problèmes de talon. Voici comment les soulager...

La perte d'audition est désagréable tant pour vous que pour votre entourage. De nombreuses personnes hésitent pourtant à s'attaquer à ce problème : elles attendent en moyenne sept ans pour le faire. Ce n'est pas l'idéal puisqu'une perte auditive non traitée peut avoir de graves conséquences.

Pour être en forme, il ne faut pas forcément transpirer, faire des tours de piste ou travailler pendant des heures. Vous pouvez également améliorer votre condition physique en adaptant intelligemment vos activités quotidiennes et en les compliquant un peu. Ainsi, vous resterez en forme sans (trop) d'efforts.

Marteaux piqueurs, avions, voitures ou voisins peu discrets... Les sources de pollution sonore sont nombreuses et on sous-estime souvent leurs conséquences sur la santé.

Les loisirs ont cette extraordinaire faculté de nous détendre. Certains plus que d'autres, comme le tricot par exemple. La coordination répétitive entre le cerveau, les yeux et les mains est plus que bénéfique pour la santé mentale.

La pandémie de coronavirus tient les Belges éveillés. Au cours du second confinement, le nombre de personnes se plaignant d'insomnie a augmenté de 29%, rapportent Het Laatste Nieuws et De Standaard citant une étude de la VUB et de l'hôpital Brugmann à Bruxelles.

Seuls 43% des entreprises belges disposent d'une politique préventive concernant le bien-être physique et mental sur le lieu de travail, selon une enquête du spécialiste RH Acerta, de HR Square et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB). Près d'un cinquième (18%) des entreprises n'entreprend en outre pas encore d'actions concrètes pour améliorer le bien-être de ses travailleurs, malgré la crise du covid.

Lorsque la douleur elle-même devient une maladie, il n'existe généralement pas de solution toute faite. Tout au plus peut-on la combattre sur plusieurs fronts et, dans ce combat, le pouvoir du cerveau joue un rôle déterminant.