Les experts du sommeil sont d'accord : un bon sommeil est non seulement important pour fonctionner correctement, mais aussi pour prévenir les dommages à la santé. Après tout, les faits ne mentent pas : votre mémoire et votre concentration diminuent après seulement quelques nuits de mauvais sommeil. En outre, le manque persistant de sommeil augmente le risque de divers troubles tels que la dépression, les troubles anxieux, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et peut-être même la démence. Et ce n'est pas tout : cela vous rend aussi plus gros, plus mou et plus grincheux. Raison de plus pour faire d'une bonne nuit de sommeil une priorité absolue.

De combien de temps de repos avez-vous besoin ?

La quantité de sommeil dont une personne a besoin dépend, entre autres, de son âge, de sa santé et de son activité pendant la journée. Quand une personne peut se lever en pleine forme après seulement 6 heures de sommeil, d'autres ont besoin de dormir minimum 8 heures pour se sentir bien. En général, pour les adultes, il est recommandé de dormir entre 7 et 9 heures par nuit. Avec l'âge, la durée du sommeil diminue et il est normal de se réveiller plus régulièrement durant la nuit.

Mais ce n'est pas parce que nous dormons suffisamment que nous sommes pour autant automatiquement de bons dormeurs. Le sommeil n'est pas seulement une question de quantité de sommeil (combien d'heures vous dormez par nuit) mais aussi de qualité du sommeil (l'efficacité de votre sommeil). La meilleure façon de savoir si vous dormez suffisamment ET bien est donc d'écouter votre corps. Vous sentez-vous physiquement et émotionnellement reposé pendant la journée ? Alors, vous dormez suffisamment. Vous avez dormi toutes les heures de repos dont vous aviez besoin, mais vous êtes toujours fatigué ? Cela peut alors être dû à la qualité de votre sommeil.

Faits sur le cerveau

  • Pendant votre sommeil, le cerveau est "nettoyé". Les cellules cérébrales rétrécissent pendant le sommeil, ce qui crée plus d'espace dans le cerveau et facilite l'élimination des déchets.
  • Votre cerveau détermine le moment où vous êtes endormi ou éveillé. Cela est principalement dû à deux facteurs : la pression du sommeil (votre besoin de sommeil) et votre horloge biologique. Cette horloge prend en charge le rythme de 24 heures de sommeil et d'éveil. Elle est influencée par l'exposition à une lumière vive. Chez les personnes âgées et les adolescents, l'horloge biologique est souvent légèrement perturbée, ce qui les amène à dormir moins (ou dans le cas des adolescents : à dormir plus tard). Votre cycle "clair-obscur" amène votre cerveau à produire l'hormone mélatonine. Cette hormone aide votre horloge biologique à maintenir le rythme veille-sommeil. La mélatonine est produite lorsqu'il fait nuit et vous aide à vous endormir. Inhibe légèrement la production de mélatonine.
  • Un cycle de sommeil dure environ 90 minutes en moyenne et comprend quatre phases : assoupissement, sommeil léger, et deux phases de sommeil profond. À cela s'ajoute le sommeil paradoxal (ou sommeil REM). Ce cycle se répète pendant la nuit, la quantité de sommeil profond diminuant et la quantité de sommeil léger et de sommeil paradoxal augmentant.
  • Pendant la phase de rêve, vos yeux bougent rapidement d'avant en arrière. C'est pourquoi on l'appelle aussi "Rapid Eye Movement" ou sommeil paradoxal. À ce stade, vos muscles sont complètement détendus, voire paralysés.

Symptômes d'insomnie

Si vous dormez souvent mal ou êtes souvent fatigué, cela peut être le signe que vous souffrez d'un trouble du sommeil. Il en existe différents types, mais l'insomnie est la plus courante. Les symptômes :

  • Difficulté à s'endormir : il faut généralement plus d'une demi-heure pour s'endormir.
  • Difficulté à se rendormir : Vous vous réveillez la nuit et avez du mal à vous rendormir.
  • Se lever tôt : on se réveille plus tôt que prévu et on ne peut plus dormir.

Que fait votre cerveau quand vous dormez ?

Ce manque de sommeil de qualité a un réel impact. Le cerveau a besoin de sommeil pour fonctionner correctement. Et pour cause, il favorise non seulement la récupération physique, mais est aussi très bon pour la mémoire. Les chercheurs disent parfois que pendant le sommeil, le cerveau est "nettoyé". Durant cette période de repos, certaines cellules du cerveau se rétractent, créant plus d'espace entre elles. Ainsi, ces cellules sont mieux à même d'éliminer les déchets. De plus, votre mémoire continue de fonctionner même en dormant : tout ce que vous avez vécu et appris pendant la journée est traité et ce qui est important à retenir est stocké dans votre mémoire à long terme.

Conseils pour une bonne nuit de sommeil

  • Prévoir une chambre calme et sombre.
  • Laissez les écrans, tels que la tablette, le téléphone et la télévision, hors de la chambre.
  • Au moins une heure avant le coucher, ne faites que des activités de détente, comme la lecture.
  • Évitez les siestes pendant la journée. Elles diminuent la pression du sommeil et rendent plus difficile la phase d'endormissement le soir.
  • Essayez de vous lever exactement à la même heure chaque jour, y compris le week-end.
  • L'exercice régulier vous aidera à bien dormir (mais ne le faites pas juste avant de dormir ; l'exercice augmentera la vigilance, ce qui rendra la phase d'endormissement difficile).
  • Limitez l'alcool et la caféine. L'alcool facilite parfois l'endormissement, mais veille à ce que vous n'entriez pas dans votre phase de sommeil profond, alors que ce dernier est important pour votre bien-être. Vous ne vous réveillez donc pas complètement reposé. La caféine peut perturber le signal de la pression du sommeil, ce qui vous fait vous endormir plus tard.
  • Ne prenez pas de repas lourds dans les heures qui précèdent le coucher.
Les experts du sommeil sont d'accord : un bon sommeil est non seulement important pour fonctionner correctement, mais aussi pour prévenir les dommages à la santé. Après tout, les faits ne mentent pas : votre mémoire et votre concentration diminuent après seulement quelques nuits de mauvais sommeil. En outre, le manque persistant de sommeil augmente le risque de divers troubles tels que la dépression, les troubles anxieux, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et peut-être même la démence. Et ce n'est pas tout : cela vous rend aussi plus gros, plus mou et plus grincheux. Raison de plus pour faire d'une bonne nuit de sommeil une priorité absolue.La quantité de sommeil dont une personne a besoin dépend, entre autres, de son âge, de sa santé et de son activité pendant la journée. Quand une personne peut se lever en pleine forme après seulement 6 heures de sommeil, d'autres ont besoin de dormir minimum 8 heures pour se sentir bien. En général, pour les adultes, il est recommandé de dormir entre 7 et 9 heures par nuit. Avec l'âge, la durée du sommeil diminue et il est normal de se réveiller plus régulièrement durant la nuit.Mais ce n'est pas parce que nous dormons suffisamment que nous sommes pour autant automatiquement de bons dormeurs. Le sommeil n'est pas seulement une question de quantité de sommeil (combien d'heures vous dormez par nuit) mais aussi de qualité du sommeil (l'efficacité de votre sommeil). La meilleure façon de savoir si vous dormez suffisamment ET bien est donc d'écouter votre corps. Vous sentez-vous physiquement et émotionnellement reposé pendant la journée ? Alors, vous dormez suffisamment. Vous avez dormi toutes les heures de repos dont vous aviez besoin, mais vous êtes toujours fatigué ? Cela peut alors être dû à la qualité de votre sommeil.Si vous dormez souvent mal ou êtes souvent fatigué, cela peut être le signe que vous souffrez d'un trouble du sommeil. Il en existe différents types, mais l'insomnie est la plus courante. Les symptômes :Ce manque de sommeil de qualité a un réel impact. Le cerveau a besoin de sommeil pour fonctionner correctement. Et pour cause, il favorise non seulement la récupération physique, mais est aussi très bon pour la mémoire. Les chercheurs disent parfois que pendant le sommeil, le cerveau est "nettoyé". Durant cette période de repos, certaines cellules du cerveau se rétractent, créant plus d'espace entre elles. Ainsi, ces cellules sont mieux à même d'éliminer les déchets. De plus, votre mémoire continue de fonctionner même en dormant : tout ce que vous avez vécu et appris pendant la journée est traité et ce qui est important à retenir est stocké dans votre mémoire à long terme.