Bart De Strooper, spécialiste de l'Alzheimer, plus optimiste que jamais : "Nous devons oser prendre plus de risques"

30/01/19 à 14:32 - Mise à jour à 14:33

Source: Plusmagazine

Qu'il s'agisse de Pfizer qui a interrompu la recherche, ou du Brexit qui menace de mettre des bâtons dans les roues. La recherche de médicaments contre la maladie d'Alzheimer semblait être dans une impasse. Rien n'est plus faux, souligne le professeur Bart De Strooper (VIB- KU Leuven), lauréat du Brain Prize. "La recherche ne fait que prendre de l'ampleur. Mais nous devons maintenant oser prendre plus de risques pour faire une percée."

Il y a un an, Pfizer a jeté l'éponge concernant la recherche sur la maladie d'Alzheimer. Cela a provoqué une onde de choc dans l'opinion publique. Parce que le message sous-jacent semblait être que toute recherche de traitement pour combattre la maladie était abandonnée. Comment ça se passe aujourd'hui ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 2 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés de Plus Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles de Plusmagazine.be.

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires