Si les flatulences constituent aujourd'hui la honte ultime lorsqu'elles se produisent en public, elles n'en sont pas moins tout à fait naturelles et consécutives à la digestion. " Lorsque nous consommons des aliments, notre organisme ne peut pas digérer 100 % de ce que nous ingérons, explique Serge Pieters, professeur de diététique à l'Institut Paul Lambin. C'est notamment le cas des fibres alimentaires, qui vont déboucher dans nos intestins, où elles seront en partie transformées par notre microbiote intestinal [les milliards de bactéries qui peuplent les intestins]. " Cette digestion secondaire entraîne une fermentation produisant des gaz qui font petit à petit gonfler notre ventre. Au cours d'une journée, il n'est ainsi pas rare de voir le tour de taille augmenter de 2 à 3 centimètres. Une partie de ce gaz est expulsé par les voies naturelles : en moyenne, un individu émet entre 0,5 et 1 litre de gaz chaque jour, en une quinzaine d'occasions. Un phénomène qu'il vau...