Des études antérieures avaient déjà identifié 9 facteurs de risque clairement associés à l'apparition de la démence. Ces 9 facteurs représentent ensemble environ 34% des cas de démence. Les experts du comité sur la démence de la revue scientifique The Lancet en ont désormais ajouté trois autres, qui sont considérés ensemble comme responsables de 6 % des diagnostics. Les trois nouveaux facteurs de risque sont les traumatismes crâniens et cérébraux à l'âge moyen (représentant 3% des diagnostics de démence), la consommation excessive d'alcool (21 unités par semaine ou plus) (1%), et l'exposition à la pollution atmosphérique (2%).

Tendance

On estime qu'environ 50 millions de personnes dans le monde vivent aujourd'hui avec une forme de démence. Selon les prévisions scientifiques, ce nombre atteindra 152 millions d'ici 2050. Cette augmentation est plus susceptible de se poursuivre dans les pays à bas salaires. Les chercheurs ont cependant constaté que dans certains pays, le nombre de personnes âgées touchées par cette maladie est en baisse. Ils soupçonnent que cette tendance est le résultat de diverses interventions préventives telles que l'amélioration de l'éducation, de la nutrition, des soins de santé et l'adaptation du mode de vie. "Ce rapport montre que tant les décideurs politiques que les particuliers disposent d'un certain nombre d'options pour retarder, voire prévenir la démence le plus longtemps possible", souligne le professeur Gill Livingston (University College London).

Les 12 facteurs

Ces mesures préventives ont un plus grand impact si elles sont prises le plus tôt possible. Parmi les 12 facteurs de risque de démence sur lesquels vous pouvez agir vous-même, la fréquentation de l'école primaire et secondaire est celle qui a le plus d'impact, avec la perte auditive et le tabagisme chez les personnes d'âge moyen. Ces facteurs (style de vie) complètent la liste des risques : hypertension, obésité, dépression, isolement social, peu ou pas d'exercice et diabète.

Que pouvez-vous faire concrètement ?

  • Contrôlez votre tension artérielle et faites en sorte que votre pression ait une valeur maximale de 130 mmHg (ou moins) à partir de 40 ans.
  • Si vous souffrez d'une perte d'audition, traitez-la à l'aide d'appareils auditifs ou d'autres aides. Protégez également votre audition contre la pollution sonore. Si vous ne pouvez pas l'éviter, utilisez des bouchons d'oreille sûrs.
  • Evitez l'exposition à la fumée de cigarette et à la pollution de l'air.
  • Arrêtez de fumer.
  • Portez un casque à vélo ou en scooter pour éviter les blessures à la tête.
  • Évitez le surpoids et restez physiquement actif à tout âge.
  • Limitez votre consommation d'alcool.
Des études antérieures avaient déjà identifié 9 facteurs de risque clairement associés à l'apparition de la démence. Ces 9 facteurs représentent ensemble environ 34% des cas de démence. Les experts du comité sur la démence de la revue scientifique The Lancet en ont désormais ajouté trois autres, qui sont considérés ensemble comme responsables de 6 % des diagnostics. Les trois nouveaux facteurs de risque sont les traumatismes crâniens et cérébraux à l'âge moyen (représentant 3% des diagnostics de démence), la consommation excessive d'alcool (21 unités par semaine ou plus) (1%), et l'exposition à la pollution atmosphérique (2%).On estime qu'environ 50 millions de personnes dans le monde vivent aujourd'hui avec une forme de démence. Selon les prévisions scientifiques, ce nombre atteindra 152 millions d'ici 2050. Cette augmentation est plus susceptible de se poursuivre dans les pays à bas salaires. Les chercheurs ont cependant constaté que dans certains pays, le nombre de personnes âgées touchées par cette maladie est en baisse. Ils soupçonnent que cette tendance est le résultat de diverses interventions préventives telles que l'amélioration de l'éducation, de la nutrition, des soins de santé et l'adaptation du mode de vie. "Ce rapport montre que tant les décideurs politiques que les particuliers disposent d'un certain nombre d'options pour retarder, voire prévenir la démence le plus longtemps possible", souligne le professeur Gill Livingston (University College London).Ces mesures préventives ont un plus grand impact si elles sont prises le plus tôt possible. Parmi les 12 facteurs de risque de démence sur lesquels vous pouvez agir vous-même, la fréquentation de l'école primaire et secondaire est celle qui a le plus d'impact, avec la perte auditive et le tabagisme chez les personnes d'âge moyen. Ces facteurs (style de vie) complètent la liste des risques : hypertension, obésité, dépression, isolement social, peu ou pas d'exercice et diabète.