Six patients belges souffrant de migraine sur 10 ne sont pas ou peu conscients des éléments qui déclenchent leur migraine, 56% indiquent même être surpris par ces crises et 56% affirment ne pas pouvoir les maitriser. "Il n'est donc pas surprenant d'apprendre que 81% de ces patients souhaiteraient connaitre la cause exacte de leur migraine", peut-on lire dans le communiqué.

Evy Gruyaert, ambassadrice de la Semaine de la migraine et souffrant de migraines, souligne: "Ce qui est ennuyeux avec les migraines, c'est qu'il y a beaucoup de déclencheurs, on ne sait donc jamais à 100% ce qui a causé une crise de migraine. Était-ce ce morceau de fromage que je viens de manger, la charge de travail élevée du jour et le stress lui étant associé, le parfum puissant de l'homme à côté de moi dans la salle de réunion, le changement de temps ou la lumière vive du soleil ce matin qui a reflété sur le pare-brise de ma voiture? "

Avec le slogan "les déclencheurs de migraine sont parfois surprenants", la Semaine de la migraine 2019 a pour objectif de sensibiliser le public à la thématique.

Les déclencheurs les plus fréquemment mentionnés, d'après les statistiques, sont le stress (54%), un changement dans le rythme du sommeil (42%) et la lumière vive (26%). Des déclencheurs visuels tels que l'utilisation prolongée d'écrans (21%), ainsi que les lumières scintillantes (20%) complètent le top 5. Sachant que, globalement, les femmes y sont généralement plus sensibles que les hommes.

L'étude montre également que la faim et la soif sont un déclencheur courant, en particulier chez les jeunes. "On s'attend souvent à ce que l'alcool provoque la migraine, et pourtant seulement 19% des répondants indiquent souffrir de migraine suite à sa consommation. Chez les femmes, le cycle hormonal est un déclencheur dans 36% des cas, et 16% l'indiquent comme l'une des causes principales de leur migraine", précise le communiqué.

Enfin, la caféine (8%) et les produits alimentaires (15%) tels que le chocolat, le fromage, les sucreries, les aliments contenant de l'aspartame ou d'autres édulcorants artificiels sont aussi régulièrement cités auprès de l'échantillon sondé.

Selon, le dr. Gianni Franco, neurologue au CHU-UCL Namur-Dinant: "Il est important pour les personnes souffrant de migraine de révéler leur maladie chronique et les déclencheurs qui provoquent leurs crises migraineuses. Mais la peur de ne pas être cru est encore trop souvent présente. Les gens pensent souvent que les migraineux cherchent des excuses".

Dernier point inquiétant: un cinquième des migraineux belges soulignent ne pas pouvoir profiter de la vie à cause de leurs migraines qui les empêchent d'entreprendre de nombreuses activités, complète le rapport.

La Semaine de la migraine se déroulera du 13 au 18 mai 2019. Des brochures d'information et des masques de sommeil seront distribués dans les pharmacies à cette occasion.

Les aliments pour éviter la migraine

  • Les poissons gras (riches en acides gras oméga-3),
  • Le gingembre (par son pouvoir anti-inflammatoire),
  • Les aliments riches en magnésium (les haricots, les noix , les amandes),
  • Le café (1 à 2 tasses maximum par jour, en évitant tout sevrage brutal),
  • La vitamine B12, le coenzyme Q10 semblent être bénéfiques.

Source : Caroline Lallemand

Plus d'infos sur www.semainedelamigraine.be.