Si de nombreux hommes rechignent à consulter, c'est aussi pour des raisons pratiques. À qui faut-il s'adresser ? À un urologue, un sexologue, un endocrinologue, un andrologue... ? Les choses évoluent lentement mais sûrement avec la création des premières cliniques pour hommes et centres d'andrologie où collaborent différents spécialistes. " Leur démarche est ainsi facilitée. Finis les tabous liés aux problèmes sexuels, se réjouit l'endocrinologue Dr. Guy T'Sjoen qui dirige la clinique masculine de l'UZ Gent. Chez les femmes, la mentalité a beaucoup évolué ces dernières années, grâce notamment aux nombreuses personnalités qui témoignent ouvertement de leur ménopause. Du côté des hommes aussi, les choses changent depuis que certaines célébrités s'expriment sur leurs troubles érectiles et leurs problèmes de fertilité. Ceci dit, il y a encore du pain sur la planche vu le nombre de malentendus qui persistent. "
...