En tant que partenaire ou interlocuteur, vous avez certainement un rôle à jouer. Comment mener au mieux un entretien avec un malentendant ? Quelques conseils. Veillez à ne parler qu'à une seule personne à la fois, et gardez le contact visuel. Veillez à ce que votre interlocuteur voie votre bouche, et gardez son attention. La meilleure distance pour mener une conversation est 1,5 mètre. Parlez distinctement mais pas trop lentement et ne criez surtout pas car ce serait perçu comme agressif. Soyez bref et clair.

Une bonne conversation

Aider une personne qui a des problèmes d'audition commence souvent par la convaincre de se faire aider. Car la victime d'un problème d'audition commence souvent par nier son problème ou par le relativiser. De ce fait, elle repoussera la recherche d'une solution, ou aura tendance à fuir le problème.

La victime d'un problème d'audition commence souvent par nier son problème ou par le relativiser.

Tous les prétextes sont bons : ce type d'appareil est terriblement cher, il est visible et est réservé aux personnes âgées, non ? Pourtant... Soyons clairs une fois pour toutes : Amplifon a complété les appareils classiques de "derrière l'oreille" par des appareils compacts, intra-auriculaires. Ils sont élégants et hautement technologiques, et réalisés à la mesure de chaque problème individuel. Et super discrets puisque ces appareils posés dans l'oreille sont pratiquement invisibles.

Identifiez les signaux

En tant que partenaire - ou collègue, ami ou membre de la famille - vous serez le premier à percevoir un certain nombre de signaux. Vous devez par exemple vous répéter ou accepter que l'on monte exagérément le son de la télé ou de la radio. C'est ennuyeux, mais c'est également une situation pénible pour le malentendant. Il se sent de plus en plus isolé et n'a plus la possibilité de bénéficier pleinement de tous les aspects de la vie. Vous pouvez l'aider et l'encourager à trouver une solution à ses problèmes d'audition.

Commencez par faire le test auditif en ligne sur le site web d'Amplifon. Faites-le ensemble, discutez ensemble des résultats et motivez cette personne à franchir l'étape suivante : un audiogramme gratuit et un entretien consultatif auprès d'un audiologue professionnel dans un centre Amplifon. Si les résultats de ce test révèlent une perte d'audition, l'audiologue enverra la personne chez un médecin ORL pour une étude plus approfondie.

Si un appareil auditif se révèle être la solution, faites tester chez Amplifon les divers appareils possibles. Jusqu'à trois mois, et toujours sans frais ni engagement. Cette période permettra à Amplifon de trouver la solution la plus appropriée, jusqu'à ce que l'audition soit parfaitement correcte. Car il faut qu'un appareil auditif offre un maximum de confort et de qualité de vie. Vous avez choisi ? La prescription de votre ORL vous donnera alors droit au remboursement de l'appareil par votre mutuelle.