J'allume mon ordinateur, une paire de bottines blanches s'affiche. Plusieurs semaines qu'elles surgissent en marge des sites d'actualité, me collent comme le sparadrap du capitaine Haddock. Hé ho, internet, ce sont les bottines que j'avais repérées chez toi, que j'ai sauvées dans ma bannette à idées et que j'ai achetées en vrai dans un vrai magasin aidée par une vendeuse en chair et en os. Plus besoin d'essayer de m'avoir à l'usure, puisqu'à l'heure où je te parle, internet, je les porte aux pieds et que mon souci est plutôt de les garder blanches !
...