L'usage du système d'alerte par SMS, message vocal et courriel BE-Alert s'est étendu avec la crise sanitaire, écrit L'Echo. Entre le 12 et le 19 mars 2020, plus de 50.000 personnes se sont inscrites à BE-Alert. Aujourd'hui, le système, adopté par 80% des communes belges, compte 890.000 adhérents alors qu'ils étaient 729.000 avant la crise sanitaire.

L'application de traçage des contacts pour lutter contre la propagation du coronavirus en Belgique s'appellera "coronalert", a confirmé Karine Moykens, la présidente du comité interfédéral Testing & Tracing. En cours d'élaboration, l'application devrait être disponible en septembre.

Les travailleurs pourront se servir d'un nouveau système, baptisé Savitas, dans les entreprises qui auront décidé de l'utiliser, pour être alertés en cas de risque de contamination au coronavirus, annoncent l'entreprise d'inspection et de contrôle Vinçotte et la start-up Esoptra. Il leur suffira de scanner un code QR avec leur smartphone, sans mettre à mal la confidentialité de leurs données.

C'est l'un des objets que l'on utilise le plus souvent, mais qu'on nettoie pourtant le moins. Or, de nombreuses bactéries s'y accumulent... Nos conseils pour bien nettoyer son smartphone, à l'heure où l'hygiène peut sauver des vies.

Les consultations vidéo peuvent vous aider si vous avez des questions pratiques concernant votre santé, que votre médecin généraliste est difficile à joindre ou que, dans les circonstances exceptionnelles actuelles, vous désirez éviter tout contact physique. À compter d'aujourd'hui, AXA déploie des médecins qui peuvent être consultés en ligne pour contribuer au ralentissement de la propagation rapide du coronavirus.

On peut y jouer partout, tout le temps : les jeux gratuits sur smartphone ou tablette ont l'art d'être particulièrement addictifs. Pour mieux nous inciter à ouvrir nos portefeuilles ?