C'est sous le règne des téléviseurs cathodiques que les ingénieurs avaient étalonné la qualité d'image d'un téléviseur couleur : la résolution ou encore la palette colorimétrique. Ils s'étaient notamment appuyés sur le niveau de luminosité maximal permis par les appareils de l'époque. Il était de 100 candelas/m2. Depuis, on a vu arriver les écrans plats et, dans la foulée, la Haute Définition (720 p puis 1080p) et, plus récemment, l'Ultra HD. Avec ces progrès, un téléviseur couvrirait désormais 75% du spectre visible par l'oeil humain. Pour vous situer l'avancée, sachez que ce dernier est - en moyenne - en mesure de s'adapter à des niveaux de luminosité allant de 0,0001 à quelque 10.000 candelas/m2.
...