Multipharma, groupe belge de pharmacies coopératives, s'est associé avec la start-up Pwiic afin de mettre en place une plateforme d'échanges d'aide et de services gratuits dans le cadre de la pandémie du nouveau coronavirus, annonce-t-il. Ce site web permettra aux personnes à risque, isolées ou malades, de contacter des bénévoles qui pourront aller à la pharmacie à leur place ou effectuer des courses indispensables.

Une initiative citoyenne, fondée sur les réseaux sociaux en Belgique, vise à "mettre en relation des personnes isolées et des personnes bénévoles disponibles dans le même quartier pour effectuer les courses de première nécessité et en assurer la livraison", dans un effort de lutte contre la propagation du coronavirus Covid-19, annonce le communiqué de presse du mouvement solidaire, baptisé Covid-Solidarity.org.

Les investisseurs cherchent du rendement pour leur argent et il ne faut plus fermer aucune porte. Même si c'est iconoclaste. Les individus ont souvent recours à des appareils connectés pour faire des rencontres. Ce qui génère beaucoup d'argent.

Une enquête menée par Test Achats et cinq autres associations de défense des consommateurs européennes relève que 66 % des articles testés qui avaient été commandés en ligne, comme sur Amazon, Wish, AliExpress ou encore eBay, n'étaient pas sûrs, tous domaines confondus, rapporte La Dernière Heure.

Payer à plusieurs reprises dans un magasin en ligne via Bancontact sera bientôt moins contraignant, puisque les consommateurs seront prochainement en mesure de sauvegarder leurs données comme c'est déjà le cas pour les cartes de crédit. Un premier commerce testera le système dès le début du mois de mars, a annoncé la CEO de Bancontact Payconiq Company, Nathalie Vandepeute.

Le Belge ne rechigne pas à partager certaines de ses données personnelles, notamment lorsque des places pour un concert exclusif sont en jeu. L'Autorité de protection des données (APD) invite les citoyens à se montrer plus prudents dans la gestion de leurs données personnelles.

Plusieurs sites internet des Affaires intérieures, de la Région wallonne et de certaines villes et communes ne respectent pas les règles sur la protection de la vie privée. C'est le cas plus généralement de centaines de sites belges dotés du bouton "j'aime" de Facebook, ressort-il d'une enquête du magazine Knack en collaboration avec la KU Leuven.

Cela fait un an que Biddit.be, la plateforme de vente en ligne des notaires belges, existe. En un an, 3.371 biens immobiliers (maisons, appartements, terrains, garages,...) ont été proposés aux enchères. Au total, 74.209 enchères ont été placées par 13.926 enchérisseurs différents.

Google veut toujours en savoir plus sur tout et sur tout le monde. Oui, sur vous aussi. Cet "espionnage" irrite certains, qui préféreraient se passer des applications du géant américain. Mais est-ce possible ?