"On peut parler d'un énorme potentiel de recyclage inexploité, puisque Recupel est capable de réutiliser 99% des matériaux d'un GSM. En investissant dans l'urban mining, ou mine urbaine, nous aurons de moins en moins besoin de recourir à l'exploitation minière traditionnelle: un bon point pour l'homme et l'environnement", souligne mercredi Recupel.

Selon l'organisme chargé de la récolte des appareils électriques/électroniques, à peine 8% des GSM sont recyclés. "L'une des principales raisons de cet échec réside dans la valeur sentimentale accordée à l'objet. Un smartphone renferme en effet de nombreux souvenirs et photos", estime Recupel.

Afin de sensibiliser le public à la nécessité de recycler les GSM, Recupel organise une campagne de récolte symbolique le 22 septembre prochain dans la chapelle des Brigittines à Bruxelles dès 11h00.