L'office européen de statistique a diffusé ces données à la veille de la journée pour un internet plus sûr, un événement organisé par INSAFE, le réseau européen pour la sécurité sur internet, cofinancé par la Commission.

Les chiffres belges sont très proches de la moyenne européenne, puisque 31% des internautes des 27 Etats membres ont été victimes d'un virus. Les abus concernant des informations personnelles et les autres violations de confidentialité ont concerné 3% des internautes belges, tandis que 3% ont subi une perte financière due à des attaques de "phishing" ou de "pharming" ou à une utilisation frauduleuse de cartes de paiement.

Les internautes belges ne s'efforcent pas moins de s'équiper pour faire face aux attaques informatiques: 89% d'entre eux utilisent en effet un logiciel de protection ou de pack de sécurité (anti-virus, anti-spam, pare-feu, etc.). Dans l'UE, ce pourcentage atteint 84%.

L'office européen de statistique a diffusé ces données à la veille de la journée pour un internet plus sûr, un événement organisé par INSAFE, le réseau européen pour la sécurité sur internet, cofinancé par la Commission. Les chiffres belges sont très proches de la moyenne européenne, puisque 31% des internautes des 27 Etats membres ont été victimes d'un virus. Les abus concernant des informations personnelles et les autres violations de confidentialité ont concerné 3% des internautes belges, tandis que 3% ont subi une perte financière due à des attaques de "phishing" ou de "pharming" ou à une utilisation frauduleuse de cartes de paiement. Les internautes belges ne s'efforcent pas moins de s'équiper pour faire face aux attaques informatiques: 89% d'entre eux utilisent en effet un logiciel de protection ou de pack de sécurité (anti-virus, anti-spam, pare-feu, etc.). Dans l'UE, ce pourcentage atteint 84%.