Les activités de prêteurs non agréés proposant des faux crédits aux consommateurs se poursuivent sur internet, notamment via les réseaux sociaux, met en garde mercredi l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA). Elle invite à se méfier des propositions non sollicitées.

Coronalert est l'application belge de lutte contre le coronavirus. Son objectif? Accélérer la détection des contacts en Belgique et freiner la propagation du virus. Comment l'utiliser?

Acheter en ligne juste avec une carte de crédit et ses trois chiffres au verso, c'est bientôt fini. Le consommateur devra toujours s'authentifier de manière "forte". Tous les commerçants belges (et les autres) devront être à la page. Et ça débute chez nous ce 25 août.

L'usage du système d'alerte par SMS, message vocal et courriel BE-Alert s'est étendu avec la crise sanitaire, écrit L'Echo. Entre le 12 et le 19 mars 2020, plus de 50.000 personnes se sont inscrites à BE-Alert. Aujourd'hui, le système, adopté par 80% des communes belges, compte 890.000 adhérents alors qu'ils étaient 729.000 avant la crise sanitaire.

L'application de traçage des contacts pour lutter contre la propagation du coronavirus en Belgique s'appellera "coronalert", a confirmé Karine Moykens, la présidente du comité interfédéral Testing & Tracing. En cours d'élaboration, l'application devrait être disponible en septembre.

Frank Robben, le directeur de la plateforme gouvernementale de santé en ligne e-health, prépare une rénovation de fond de la banque de données pour retracer les personnes exposées au coronavirus. L'objectif est que d'ici fin aout, la base de données offre des informations en temps réel, rapporte De Tijd.

Mais quelle est cette plante ? Ou quand la curiosité du bosquet vous titille, dégainez votre GSM et recevez la réponse. On déflore le sujet ensemble ?