" Cette réforme, c'est la grande trouille des notaires ", me déclarait textuellement l'un d'entre eux peu après son entrée en vigueur. La réforme en question, c'est celle du droit des successions. Plus Magazine a expliqué les importants changements introduits par cette législation, mais je me dois d'insister sur un point : certains testaments (et donations) pourraient s'avérer caducs ! D'où cette " trouille des notaires " : ils vont devoir vérifier si la volonté exprimée par le testateur (ou le donateur) est bien compatible avec les nouveaux termes de la loi. L'objet le plus évident de ces ...