C'est en tant que visiteuse que j'ai découvert ce refuge hébergeant des chevaux sauvés de l'abattoir. Le plus important refuge du genre en Belgique ! Pendant plusieurs mois, j'y suis venue et revenue car les animaux me touchaient et le cadre m'enchantait. En 2012, j'ai proposé mes services à l'association qui cherchait des bénévoles pour aider lors de ses différents événements ", explique l'ex-employée de bureau Viviane Massin e...

C'est en tant que visiteuse que j'ai découvert ce refuge hébergeant des chevaux sauvés de l'abattoir. Le plus important refuge du genre en Belgique ! Pendant plusieurs mois, j'y suis venue et revenue car les animaux me touchaient et le cadre m'enchantait. En 2012, j'ai proposé mes services à l'association qui cherchait des bénévoles pour aider lors de ses différents événements ", explique l'ex-employée de bureau Viviane Massin en nous guidant à travers les écuries du refuge " 100 chevaux sur l'herbe ", à Couvin. " J'ai toujours adoré les animaux. Plus de 120 chevaux sauvés de l'enfer vivent dans ce magnifique domaine de 18 hectares de prairies. Du Frison à l'imposant cheval de trait en passant par le Welsh, il y a toutes sortes de races. La plupart des animaux hébergés étaient voués à la boucherie. Le refuge accueille aussi d'autres sortes d'équidés. Ici, ce poney a été sorti de l'enfer des manèges et ces ânes ont été saisis par le SPW Bien-être animal. Tous les pensionnaires ont été arrachés à leur misère pour profiter d'une douce fin de vie dans ce vrai paradis sur Terre.Le refuge reçoit souvent des demandes de propriétaires souhaitant placer leur cheval car ils ne parviennent plus à assumer les frais de nourriture, de soins... Mais hélas, c'est complet. Le refuge ne bénéficiant d'aucun subside, il organise plusieurs événements (fête de Pâques, de Noël, des parrains/marraines, etc.) et ouvre ses portes au public chaque dimanche après-midi (5?/entrée). Il y a même un petit train qui balade petits et grands à travers le domaine. J'aide alors à l'accueil, à la boutique, à la cafétéria... Et j'adore passer du temps avec plusieurs équidés, je leur parle, je les câline, je leur fais des bisous sur leur nez tout doux, je les gâte avec des carottes. J'ai noué une certaine complicité avec les chevaux Sully et Memphis, mes chouchous ! Je me sens utile, je participe au bien-être de ces animaux que je vois ressusciter : au fil du temps, ils prennent du poids et leur robe s'embellit. Je pourrais passer des heures et des heures dans ce cadre idyllique reposant. J'invite tout le monde à venir le découvrir ! "