J'ai été fort touchée par la petite chronique du médecin en soins intensifs [Dirk Deraedt, PM n°362]...