Être sur le gril, c'est être dans une situation angoissante, pénible ou embarrassante. Il s'agit sans...

Être sur le gril, c'est être dans une situation angoissante, pénible ou embarrassante. Il s'agit sans doute, bien avant le gril d'un barbecue, d'une allusion au martyre de saint Laurent, brulé de cette façon à Rome en 258 avant notre ère par un préfet de l'empereur Valérien. Quand la police veut mettre quelqu'un " sur le gril ", soit l'interroger, le mettre sous le feu des questions, on commence par le faire mariner, c'est-à-dire le faire attendre, le laisser mijoter. Toujours le jargon de la cuisine.