Merci pour votre édito du mois de juin dans PM (" À quoi ressemblent les vraies grands-mères?", PM n°383)! Je suis 100% d'accord avec votre mise au point sur les "vraies grands-mères".Je suis née en 1945, j'ai participé à mai 68 (j'étais étudian...

Merci pour votre édito du mois de juin dans PM (" À quoi ressemblent les vraies grands-mères?", PM n°383)! Je suis 100% d'accord avec votre mise au point sur les "vraies grands-mères".Je suis née en 1945, j'ai participé à mai 68 (j'étais étudiante à l'ULB) et cela a laissé des traces ineffaçables dans ma tête et mon coeur ; j'ai travaillé pendant quarante ans, 4 enfants, divorcée un peu avant 50 ans et je me suis remariée le jour de mes 60 ans! Alors, quand je vois la manière dont sont représentées les "grands-mères" dans les médias, non seulement cela me met en colère mais je n'ai rien, mais rien, en commun avec ces représentations. On dirait que la société et les médias sont toujours en retard d'au moins une génération dans la représentations de certaines catégories de personnes et spécialement les femmes "d'un certain âge". Je pense que les femmes actuelles de 50 + dérangent les stéréotypes établis, qui rassurent et confortent l'image de femmes qui "restent à leur place" ; la société n'aime pas les femmes qui échappent à ces stéréotypes parce qu'elles deviennent "hors contrôle". Nous ne devons pas oublier que le patriarcat règne toujours même s' il a pris des formes moins visibles donc plus insidieuses.