C'est le genre d'événement dont on se targue : en 2017, le psychiatre et psychanalyste français Serge Tisseron apprend qu'il est élevé au grade de Chevalier de la Légion d'Honneur. L'intéressé, pourtant, ne parvient pas à s'en réjouir. Il éprouve même un sentiment de rejet et une curieuse honte. Mais pourquoi ? Serge Tisseron se lance alors dans une longue introspection qui donnera naissance à un livre, " Mort de honte ", revenant sur tous les secrets et événements qui ont jalonné son existence. En ressassant ses souvenirs d'enfance, il parvient à déterminer la cause de son étrange réaction : elle découle d'événements familiaux lointains dont on ne parlait - au mieux - qu'à demi-mots. " Mes grands-parents ont connu la faillite, la ruine, vécues comme des hontes terribles, explique-t-il. La crise économique qui en était à l'origine les dépassait largement, mais ils en ont retiré le sentiment qu'ils n'avaient pas pu y faire face. "
...