Vacances perpétuelles

Nous avons franchi le pas cette année. Nous en sommes très heureux et considérons ce changement comme des vacances perpétuelles ! À 68 et 63 ans, nous sommes persuadés d'avoir fait le bon choix surtout avant d'avoir à affronter des ennuis de sant...

Nous avons franchi le pas cette année. Nous en sommes très heureux et considérons ce changement comme des vacances perpétuelles ! À 68 et 63 ans, nous sommes persuadés d'avoir fait le bon choix surtout avant d'avoir à affronter des ennuis de santé et un âge trop avancé qui nous auraient obligés à faire appel à autrui pour le jardin, les divers entretiens... Danielle Deom, Jambes. Non, je ne compte pas quitter ma maison pour un appartement car le jardin m'est indispensable (pour le physique et le mental) ; j'espère pouvoir faire aménager ma maison pour y rester le plus longtemps posssible. Régine Wuidar, par email. Après plusieurs locations, nous avons acheté une maison avec jardin, que du bonheur. Et puis, les enfants sont partis voler de leurs propres ailes. Les années ont passé, et avec elles la santé de nos jambes dans l'escalier. Après quarante ans dans cette maison, nous avons divorcé, et avons dû la vendre pour le partage. Je vis actuellement en appartement et suis très heureuse. Fini, les corvées, l'entretien, la vie commune pas tout à fait ça. Deux ensembles qui n'ont plus de projet commun ! Donc, pour moi, ce changement est une vraie liberté, et j'aurais dû y penser plus tôt. Louise Marsily, Bruxelles