Boire une tasse de thé ou de tisane, c'est consommer plus de 99% d'eau chaude. Parfois présentées comme des remèdes de grand-mère, les infusions de plantes auraient-elles dès lors un intérêt nutritionnel et, plus largement, pour la santé?
...

Boire une tasse de thé ou de tisane, c'est consommer plus de 99% d'eau chaude. Parfois présentées comme des remèdes de grand-mère, les infusions de plantes auraient-elles dès lors un intérêt nutritionnel et, plus largement, pour la santé? Pour le thé, la question semble entendue: puisqu'il s'agit de l'une des boissons les plus populaires au monde, la feuille de thé a été étudiée en long et en large par les scientifiques. Source de caféine (qui, en plus de son effet excitant, pourrait avoir un impact positif sur les maladies dégénératives du cerveau), l'infusion de thé est principalement intéressante pour sa richesse en polyphénol antioxydants, a fortiori quand il s'agit de thé vert. Ces anti-oxydants, consommés de façon régulière, auraient un effet protecteur face à certains cancers, au vieillissement cellulaire ou à certaines pathologie cardiaques. Mais pour en profiter, encore faut-il préparer son thé correctement! "Pour extraire les antioxydants du thé vert, il faut minimum 10 minutes d'infusion (et maximum 15, ndlr), souligne le Dr Aline Mercan, médecin française et phytothérapeute, qui enseigne notamment la phytothérapie dans plusieurs universités de l'Hexagone. En laissant infuser moins longtemps, c'est principalement de la théine que vous extrayez." En ce qui concerne les autres infusions, il existe quantité de plantes, prises séparément ou mélangées, censées aider à digérer, à dormir, à lutter contre les douleurs articulaires, etc. Ces allégations sont-elles objectivables? "Légalement, les tisanes que nous vendons le sont en tant que produits alimentaires, répond Ellen Desmecht, l'une des principales herboriste de Bruxelles. Nous ne pouvons donc pas dire qu'elles sont curatives, simplement qu'elles ont un effet préventif. Ceci étant, la médecine classique est généralement basée sur des principes actifs qu'on retrouve dans les plantes. La différence est que nous proposons ici des feuilles, des racines ou des fleurs complètes, et pas le principe actif isolé." Le Dr Mercan va toutefois un pas plus loin. "Pour autant que les principes actifs soient solubles dans l'eau, l'infusion en extrait assez que pour avoir une efficacité sur certains troubles ou pathologies, c'est bien documenté. Bien sûr, une tisane ne permet pas de traiter une affection aiguë: il s'agit plus d'une action longue, d'une imprégnation aux effets plus modestes et discrets qu'un médicament classique, avec un potentiel hydratant supplémentaire. Mais elle a tout son intérêt dans le cas d'affections chroniques, comme l'arthrose, les difficultés récurrentes à l'endormissement ou à la digestion." Attention, toutefois: certaines infusions sont déconseillées pour un usage quotidien à certains profils (femmes enceintes, jeunes enfants, pathologies rénales, hypertension...). En ce cas, pensez toujours à demander conseil à l'herboriste ou à votre médecin. "Notez également qu'il faut boire un certain volume de tisane que pour ingérer suffisamment de principe actif, ajoute Ellen Desmechts. En moyenne, comptez trois tasses par jours pour avoir les dosages suffisants."