Quand la noblesse voulait laisser derrière elle le bruit, les miasmes et l'agitation de Bruxelles, elle prenait ses quartiers dans le Pajottenland. Les anciennes forteresses ont alors été transformées en manoirs et châteaux de plaisance, entourés de très beaux parcs et jardins. Les châteaux et domaines de Gaasbeek, Groenenberg et Coloma, proches les uns des au...

Quand la noblesse voulait laisser derrière elle le bruit, les miasmes et l'agitation de Bruxelles, elle prenait ses quartiers dans le Pajottenland. Les anciennes forteresses ont alors été transformées en manoirs et châteaux de plaisance, entourés de très beaux parcs et jardins. Les châteaux et domaines de Gaasbeek, Groenenberg et Coloma, proches les uns des autres, peuvent facilement être reliés à pied (comptez environ 17 km de randonnée).Le château le plus connu est sans doute celui de Gaasbeek. En ce moment, le château est fermé pour cause de travaux de restauration - jusqu'en 2023 - mais le domaine à lui seul vaut largement le détour. Dans le jardin potager muséal, on cultive des fleurs, des fruits et des légumes comme aux XVIIIe et XIXe siècles. De l'autre côté de la Kasteelstraat, sur la commune de Vlezenbeek, on foule déjà les terres du château et domaine de Groenenberg. Ce charmant castel a été bâti en 1890. Il n'est pas ouvert à la visite, mais ses jardins paysagers à l'anglaise le sont. On y découvre une belle collection d'hortensias, d'azalées et de rhododendrons. En passant par le Witseboom, prenez la direction du domaine de Coloma à Sint-Pieters-Leeuw. D'un point de vue paysager, c'est le parc le moins imposant des trois, mais les amoureux des roses y seront à la fête: la Roseraie abrite plus de 3.000 espèces.On regagne ensuite Gaasbeek en traversant Oudenaken et Sint-Laureins-Berchem. Le coeur - minuscule - de ces adorables villages vous catapultera dans les années 1950. En poussant jusqu'à la "Pastoorswandeling" (promenade du pasteur) vous croiserez peut-être un prêtre portant encore la soutane noire!