Abandonner la vaccination de base, signifierait voir réapparaître des maladies infectieuses anciennes, voire des affections qui ne circulaient plus ou presque plus", met en garde le Pr Van Damme, épidémiologiste. Voici les vaccins qui restent indispensables pour les 50+.
...

Abandonner la vaccination de base, signifierait voir réapparaître des maladies infectieuses anciennes, voire des affections qui ne circulaient plus ou presque plus", met en garde le Pr Van Damme, épidémiologiste. Voici les vaccins qui restent indispensables pour les 50+. La protection contre la coqueluche, une maladie infectieuse (bactérienne) des voies respiratoires, diminue avec le temps. Au bout de dix à quinze ans, les anticorps ont largement disparu. " Il est dès lors fort conseillé de faire un rappel du vaccin. Chez l'adulte, la coqueluche est rarement mortelle et se limite le plus souvent à quelques semaines de toux sèche, mais elle peut être très grave pour les nourrissons et les jeunes enfants. " C'est un vaccin qu'on peut faire à n'importe quel moment de l'année et qui protège pendant dix ans minimum. Il est injecté sous une forme combinée, avec le tétanos et la diphtérie. Enfant, tout le monde s'est fait vacciner contre le tétanos. La protection dure dix ans, ensuite il faut faire des rappels. Car si les cas de tétanos sont rares en Belgique, c'est une maladie à l'issue souvent fatale. La diphtérie est causée par une bactérie qui provoque notamment une forme très agressive d'angine, mais peut aussi atteindre le coeur et le système nerveux. Pratique. Le rappel de vaccination diphtérie/tétanos/coqueluche est gratuit pour les adultes. Le vaccin annuel contre la grippe est plus que recommandé au-delà de 65 ans. Entre 50 et 65 ans, les médecins le conseillent également à ceux qui fument, souffrent d'obésité ou d'addiction à l'alcool. Le vaccin antigrippe protège aussi d'autres groupes spécifiques de la population, notamment les patients souffrant d'une maladie chronique : problème cardiaque, diabète, etc Pratique. On peut se faire vacciner contre la grippe entre le 15 octobre et le 15 décembre. Ce vaccin est remboursé pour les 65+, de même que pour tous les autres groupes à risque. La bactérie pneumococcique est à l'origine de la pneumonie et est également associée à la sinusite, à la septicémie, à l'inflammation de l'oreille et à la méningite. Le risque d'infection augmente avec l'âge. Le Conseil supérieur de la Santé conseille la vaccination aux 65 +, mais de nombreux pays ont mis en place une vaccination systématique dès l'âge de 50 ou 55 ans. On dispose de deux sortes de vaccins : le 23-valent et le 13-valent. Le premier offre une protection plus large, contre davantage de souches ; le second protège plus en profondeur. L'idéal étant d'associer les deux. Pratique. Le vaccin 13-valent et le 23-valent ne sont (pour l'heure) pas remboursés chez les adultes. Certaines mutuelles prévoient toutefois un remboursement partiel. Le virus de la varicelle qui provoque le zona touche principalement les 60+. Sachez que même si vous avez déjà fait la maladie, vous pouvez l'attraper à nouveau. Le zona est une nouvelle flambée de la varicelle qu'on contracte pendant l'enfance. Le virus continue à circuler, en dormance, dans le corps. Pour l'heure, il existe deux vaccins, mais le plus récent n'est pas encore disponible en Belgique. Pratique. Les vaccins contre le zona ne sont pas (encore) remboursés.