Avant d'opérer un partage avec PSA, la Corsa avait déjà vécu avec les dessous de la Fiat Grande Punto (2006). Désormais, c'est le groupe français qui s'y colle, mais dans une structure mieux intégrée. Opel nous fait la "totale": plateforme (CMF), moteurs, suspensions, tout est commun avec la Peugeot 208. Mais c'est pour la bonne cause. D'une génération à l'autre, la citadine s'est affinée et a perdu jusqu'à 100kg. Qui dit mieux?
...

Avant d'opérer un partage avec PSA, la Corsa avait déjà vécu avec les dessous de la Fiat Grande Punto (2006). Désormais, c'est le groupe français qui s'y colle, mais dans une structure mieux intégrée. Opel nous fait la "totale": plateforme (CMF), moteurs, suspensions, tout est commun avec la Peugeot 208. Mais c'est pour la bonne cause. D'une génération à l'autre, la citadine s'est affinée et a perdu jusqu'à 100kg. Qui dit mieux?Le style de la Corsa se veut aguicheur, moderne et tend désormais vers le haut de gamme, une donne importante dans un segment disputé. L'ensemble apparaît particulièrement réussi, à l'image de l'habitacle égayé par des bandes de couleurs (au choix). La finition et la présentation s'avèrent sobres, mais sérieuses et bien pensées. Mieux qu'à bord de la 208 serait-on tenté de dire puisque la Corsa ne reprend pas à son compte le iCockpit composé du petit volant et des compteurs en position haute de la française (et qui deviennent du coup illisibles). À l'inverse, l'habitabilité ne fait pas partie des points forts de cette nouvelle Corsa, en particulier en largeur et à l'arrière, où l'on dispose de moins d'espace que dans une Renault Clio ou une Volkswagen Polo et ce, malgré les 3cm d'empattement supplémentaires de ce nouveau modèle.La force de la Corsa cru 2020, c'est qu'elle arrivera bientôt en version 100% électrique. Une donne assez rare à ce niveau de gamme. L'allemande reprend forcément le même pack de batterie (50 kWh) que celui de la 208 donné ici pour 337km d'autonomie. Confortable, réaliste et abordable puisque le prix annoncé de cette Corsa-e est de 30.495?! En attendant, les versions thermiques garnissent le catalogue : le 1.2 provient des Français et offre 100 (205 Nm) ou 130ch (230 Nm) tandis qu'un diesel reste disponible (1.5, 102ch, 250 Nm). Un autre 1.2 de 75ch figure aussi au catalogue, une version d'appel qui sera sans doute moins prisée. Notons encore que la version 130ch s'accouple uniquement à une boîte automatique à 8 rapports.Sur la route, la nouvelle Corsa convainc! Voulue un peu plus sportive dans son approche qu'une Citroën C3 par exemple, elle se montre forcément plus ferme, mais un peu plus dynamique à conduire malgré une direction peu communicative. Les moteurs 1.2 de 100 et 130 ch se révèlent, eux, à la hauteur des attentes. Ils sont souples et volontaires tandis qu'ils se montrent aussi plus sobres que les mécaniques de la génération antérieure. L'argumentaire de la Corsa ne manque assurément pas de charme au point qu'il fait vite oublier le (léger) manque d'habitabilité. Comme souvent, Opel joue aussi sur des prix (à partir de 15.995?) plus intéressants que la moyenne pour séduire. Voilà encore un cru franco-allemand réussi!