L'édition 2020 du Salon de l'Auto à Bruxelles, m'invite à vous faire part de mon attrait pour le véhicule électrique et pour cette source d'énergie (de carburant) propre pour notre environnement. Un reportage diffusé au JT de France3, m'a rassuré sur le deve...

L'édition 2020 du Salon de l'Auto à Bruxelles, m'invite à vous faire part de mon attrait pour le véhicule électrique et pour cette source d'énergie (de carburant) propre pour notre environnement. Un reportage diffusé au JT de France3, m'a rassuré sur le devenir des batteries, soit sur les craintes émises par les personnes qui s'interrogent encore sur leurs possibilités de recyclage...Pour l'essentiel, j'ai retenu qu'il existe en France trois centres de recyclage destiné aux véhicules électriques. La voiture a son plancher constitué de 300kg de batteries et leur démontage représente la partie la plus délicate (1 h de travail par véhicule) avant leur envoi vers un autre centre spécialisé où il faudra encore 1 h de labeur pour en extraire les matières composant les batteries (lithium...) et récupérer, au terme de ces manoeuvres exécutées avec les précautions d'usage, 10 % de poudres non-recyclées...En guise de conclusion, le reportage se terminait par une note plutôt optimiste pour l'avenir et la protection de l'environnement : avec le développement de ce marché, il est indéniable que de nouveaux centres de recyclage verront le jour et qu'on pourra atteindre le chiffre de 100 % de matières recyclées par véhicule! En regard de cette (heureuse) perspective, mon choix est fait.