"Chez nous, le cancer du côlon est une affaire de famille. Mon père en est mort après de longues souffrances, alors quand j'ai ressenti des douleurs, je me suis fait examiner sans tarder. Le premier médecin s'est voulu rassurant mais j'avais un mauvais pressentiment. Et, en effet, on a trouvé une grosse tumeur. Pendant mes séances de rayons, j'ai fait la connaissance de la fille d'un de nos voisins. Apparemment, elle souffrait de la même chose que moi. La même an...