L'anxiété est une réaction normale de l'organisme face à une menace à laquelle il ne trouve pas de solution. Précisément ce que nous avons vécu ces derniers mois... Elle peut devenir problématique si la zone du cerveau concernée se trouve sollicitée en permanence. Dans ce cas, toutes sortes de problèmes physiques et mentaux peuvent survenir.
...

L'anxiété est une réaction normale de l'organisme face à une menace à laquelle il ne trouve pas de solution. Précisément ce que nous avons vécu ces derniers mois... Elle peut devenir problématique si la zone du cerveau concernée se trouve sollicitée en permanence. Dans ce cas, toutes sortes de problèmes physiques et mentaux peuvent survenir. L'anxiété ne s'exprime pas uniquement par des pensées ou des émotions, loin de là. " Beaucoup de gens ressentent des signaux physiques mais ceux-ci ne sont pas toujours pris en compte, soit qu'on les ignore, soit qu'on ne se rende pas compte qu'ils sont dus à l'anxiété, précise le Pr Louis Van Nieuland, coach de cohérence cardiaque. Pensez aux maux de ventre, aux douleurs musculaires, aux troubles de la concentration ou du sommeil, aux difficultés à s'endormir, aux sueurs nocturnes, aux maux de tête, aux raideurs dans la nuque ou les épaules, à l'irritation ou à la mauvaise humeur, aux crises de panique, aux palpitations cardiaques, aux difficultés respiratoires, à l'hyperventilation, etc. Si on passe à côté du bon diagnostic, l'anxiété s'accroît et la personne risque de tomber dans un cercle vicieux. Il faut absolument le briser, car les signaux ne s'en iront pas d'eux-mêmes. " Certains changements de comportement qui se sont insinués dans nos vies ces derniers mois contribuent, eux aussi, à créer de l'anxiété. " Je pense à l'interdiction de se serrer la main ou de s'étreindre, qui a provoqué un phénomène de manque de contact peau à peau chez de nombreuses personnes. C'est très regrettable, car ce sont précisément ces gestes qui peuvent nous apaiser dans les moments difficiles et ainsi réduire un peu le stress et l'anxiété. " La cohérence cardiaque offre une solution aussi simple qu'efficace pour atténuer les angoisses et l'anxiété. Cette méthode mise au point scientifiquement permet de calmer le rythme cardiaque en se basant uniquement sur des exercices de respiration. Il suffit de respecter la marche à suivre pour accélérer ou ralentir le pouls. Au bout de quelques minutes, le coeur trouve son rythme de croisière idéal. " Lorsque cela se produit, un signal est envoyé du coeur vers le cerveau via les nerfs, indiquant que la voie est libre. Cela permet au coeur d'apaisser du même coup la zone cérébrale de l'anxiété. Or, un coeur au repos peut rééquilibrer le système nerveux autonome qui se compose de deux parties, l'une dite d'action - l'accélérateur - et l'autre, de repos - le frein." La clé pour atteindre la cohérence cardiaque repose sur une technique de respiration qui déclenche dans le corps une réaction en chaîne de bienfaits. " La plupart des adultes respirent trop vite, sans s'en rendre compte. Avec la cohérence cardiaque, on apprend à ralentir fortement le rythme. En clair, on inspire pendant environ 4 secondes, on reste un instant en apnée, puis on expire lentement, pendant environ 6 secondes. Des tests scientifiques ont démontré que, soumis à ce nouveau rythme, le coeur parvient à un état d'harmonie avec le restant du corps.Dans cette situation d'équilibre optimal, l'organisme produit des hormones telles que l'ocytocine (hormone de l'amour et de l'attachement) et la dopamine (hormone du bonheur) qui permettent toutes les deux de calmer l'anxiété. " En pratiquant régulièrement cette technique, on parvient à détecter ses angoisses et à mieux les gérer. " Dès que vous sentez poindre des signaux, prenez le temps de faire quelques respirations lentes. Cela vous fera passer en mode sécurité et vous aidera à prévenir une crise d'anxiété ou de panique. " Si vous souffrez de crises d'angoisse pathologiques, vous aurez naturellement besoin d'autres traitements. Mais la cohérence cardiaque peut être pratiquée en complément. Les effets d'un rééquilibrage du coeur et du cerveau ne s'arrêtent pas là. Des études ont démontré que la cohérence cardiaque permet aussi d'améliorer la concentration, la résilience et l'immunité face aux maladies, qu'elle contribue à une meilleure régulation du taux de sucre dans le sang et limite l'hypertension liée au stress. " Un impact a également été mesuré sur l'humeur et les pensées. On a constaté qu'après deux mois, en moyenne, les gens voyaient la vie de manière plus positive. Pas forcément en rose, mais qu'ils parvenaient à mieux relativiser le réel, grâce à ce rééquilibrage entre le coeur et le cerveau. "