Riche d'une centaine d'oeuvres et de documents d'archives, le parcours thématique éclaire la manière dont Fernand Léger (1881-1955) réinvente la peinture en s'inspirant du monde qui l'entoure et d'un dialogue avec d'autres arts. L'exposition, organisée avec le Centre Pompidou-Metz, est dès lors scindée en six chapitres : vitesse et machine, poésie, cinéma, cirque et danse, architecture, engagement politique.
...