" Il y a plein de chiens que nous n'avons pas pu sauver de la mort mais 19.000 ont trouvé un foyer aimant ", raconte Fabienne Paques, 54 ans, qui a fondé un refuge canin en Espagne, il y a vingt ans. Peu de temps après s'être installée avec son mari dans le sud de ce pays, elle a découvert les redoutables " stations de la mort " et alors décidé de libérer un des chiens pour le recueillir à la maison. Rapidement, elle a fait de même pour d'autres...
...