En soi, les températures élevées ne posent pas vraiment problème pour la digestion. Le corps s'adapte bien, tant qu'on lui épargne les extrêmes", assure le Dr Jochen Nijs, gastro-entérologue. Mais, indirectement, la canicule peut provoquer des problèmes spécifiques, comme que des infections gastro- intestinales (la fameuse "tourista"). Les barbecues par temps chaud restent une cause classique d'intoxication alimentaire. "On ne voit pas et on ne sent pas que la nourriture est contaminée par un agent pathogène. L'erreur à ne surtout pas commettre? Oublier de séparer la viande cuite de la viande crue, ce qui fait que les germes de la viande crue se retrouvent dans les assiettes et sont ingérés. Avec la chaleur, les bactéries se multiplient beaucoup plus vite. Le poulet et le poisson sont deux aliments particulièrement sensibles."
...

En soi, les températures élevées ne posent pas vraiment problème pour la digestion. Le corps s'adapte bien, tant qu'on lui épargne les extrêmes", assure le Dr Jochen Nijs, gastro-entérologue. Mais, indirectement, la canicule peut provoquer des problèmes spécifiques, comme que des infections gastro- intestinales (la fameuse "tourista"). Les barbecues par temps chaud restent une cause classique d'intoxication alimentaire. "On ne voit pas et on ne sent pas que la nourriture est contaminée par un agent pathogène. L'erreur à ne surtout pas commettre? Oublier de séparer la viande cuite de la viande crue, ce qui fait que les germes de la viande crue se retrouvent dans les assiettes et sont ingérés. Avec la chaleur, les bactéries se multiplient beaucoup plus vite. Le poulet et le poisson sont deux aliments particulièrement sensibles." prévenir/traiter? "Concentrez-vous sur l'hygiène des mains et observez les règles que vous appliquez contre le Covid depuis plus d'un an. Lavez-vous les mains avant et pendant la préparation du repas, après tout contact avec de la viande crue et après chaque visite aux toilettes. Ce sont en effet les bactéries des selles, que l'on ingère via les mains et la bouche, qui sont à la base des infections alimentaires! Si vous souffrez de diarrhée, continuez à boire en suffisance. De l'eau ou des sodas dégazéifiés (remuez à la cuiller dans le verre pour qu'ils pétillent moins). Vous pouvez éventuellement y ajouter des sachets de solution réhydratante (sels minéraux).Essayez aussi de manger un petit quelque chose. Cela aidera à rétablir l'équilibre de votre flore intestinale. Les signes d'alerte pour une visite chez le médecin sont la fièvre et du sang dans les selles. Méfiez-vous des médicaments qui ralentissent le transit intestinal, comme le lopéramide. La diarrhée est la réponse naturelle de l'organisme pour combattre l'infection. Si vous pouvez rester près des toilettes, limitez ce médicament de confort, car il peut retarder la guérison. Dans la plupart des cas, on se rétablit en quelques jours." Si vous souffrez du syndrome du côlon irritable, vous y êtes particulièrement sujet, parce que la constipation peut être déclenchée notamment par le stress et les changements de régime alimentaire. S'il vous arrive parfois d'être constipé, la phénomène risque de s'aggraver en vacances. "Il suffit de manger d'autres types de pain, par exemple. Nous avons une culture du pain riche et variée, avec de nombreux pains complets, mais dans de nombreux pays du sud de l'Europe, on consomme surtout du pain blanc pauvre en fibres." prévenir/traiter: les laxatifs osmotiques (comme le macrogol, la lactulose, etc.) sont des sucres que l'organisme n'assimile pas, mais qui augmentent la présence de liquide dans le gros intestin et améliorent donc le transit. Vous pouvez en prendre sans danger, autant que nécessaire et sans limite dans le temps. Vous pouvez d'ailleurs commencer à en prendre avant de partir. Veillez aussi à adopter un régime riche en fibres, mais buvez beaucoup d'eau en même temps! Sans quoi vous risquez d'obtenir l'effet inverse à celui recherché. "Vous souffrez de flatulences ou de ballonnements? Cela peut empirer pendant un voyage en avion. "La pression est beaucoup plus faible dans un avion, ce qui contribue à dilater le gaz contenu dans les intestins. Cela peut provoquer des crampes sévères et une sensation de ballonnement. Le meilleur remède? Se rendre aux toilettes pour éliminer les gaz! Des gens se sont déjà évanouis en plein vol à cause de crampes au ventre." Par temps chaud, il est vital de boire en suffisance. L'eau est le meilleur désaltérant qui soit. Écoutez votre corps et buvez à volonté. Mais il va de soi qu'en vacances, on a aussi envie de s'autoriser d'autres boissons. Prudence toutefois avec certaines, dont les effets secondaires ne sont pas toujours bien connus. Les édulcorants artificiels contenus dans les sodas light peuvent avoir un effet laxatif.L'alcool risque de vous donner l'impression - fausse - de vous désaltérer comme il le faut. "Avec une ou deux chopes de bière fraîche, on a l'impression d'étancher sa soif, mais l'alcool qu'elles contiennent a en réalité un effet déshydratant. Lorsqu'on boit un litre et demi de bière, il faut bien se dire que ce n'est absolument pas l'équivalent d'un litre et demi d'eau! Alors alternez une boisson alcoolisée avec un verre d'eau ou de boisson non alcoolisée.