L'expression remonte au XVIIIe siècle. À cette époque, " être dans les papiers de quelqu'un" c'...

L'expression remonte au XVIIIe siècle. À cette époque, " être dans les papiers de quelqu'un" c'était tout simplement être noté dans ses affaires, comme dans un testament ou une recommandation, mais toujours de manière assez secrète. L'adjectif "petit" s'est ajouté lorsque ces papiers ont désigné plus précisément des fiches de renseignements, par exemple de la police. Le tout donne maintenant : jouir de la protection de quelqu'un, car on n'en a gardé que l'aspect positif.