L'expression nous vient d'une tradition amérindienne. Pour marquer la fin des hostilités, on se...

L'expression nous vient d'une tradition amérindienne. Pour marquer la fin des hostilités, on se devait d'enterrer un tomahawk, une petite hache utilisée lors des combats. Une légende raconte que chez les Iroquois, les chefs avaient enterré leurs haches sous un grand pin blanc. Sous les racines, coulait une rivière souterraine qui emporta les armes et la guerre ne reprit donc jamais. Aujourd'hui, à la fin d'une dispute entre deux personnes, on enterre la hache de guerre.